Affiche Dogman

Critiques de Dogman

Film de (2018)

Critique de Dogman par Jonathan Pichot

Aboiements des valeurs dans une Italie plongée dans la pauvreté. L’amour se cache sous l’eau. Marcello Fonte est grandiose.Entrez une description du lien ici Lire la critique de Dogman

Avatar Jonathan Pichot
8
Jonathan Pichot ·

Du sale. Du vrai.

Du bon film noir venu des bas fonds d'une italie crasseuse. A l'image de Gommora, ce film retrace un fait divers sordide qui a marqué les italiens. L'histoire d'un homme poussé a bout par la brutalité d'un environnement qu'il subit depuis toujours. Lire la critique de Dogman

Avatar Max Carry
8
Max Carry ·

Critique de Dogman par Cronenbergfansoff

Quel grand film. Dans la lignée de Gomorra (autre film de Matteo Garrone), Dogman nous dévoile un toiletteur pour chien charismatique qui écrase Montana en terme de style : Marcello. Un scénario très basique composé d’événements divers et variés très particuliers. Magnifique et bien mis en scène. Un prix d’interprétation bien mérité. Je le déconseille aux moins de 13 ans. 4/5 Lire la critique de Dogman

Avatar Cronenbergfansoff
8
Cronenbergfansoff ·

quand on pousse à bout un pauvre type

dans une petite ville, une brute fait sa loi et martyrise un toiletteur de chien, qui est dealer aussi. c'est un pauvre type, divorcé , qui n' a que 2 amours , sa fille et les chiens. la brute le prends pour idiot et l'utilise, jusqu'à la révolte finale! une scène horrible et longue. ce film est tiré d'un fait divers. A VOIR Lire la critique de Dogman

Avatar michel13012
8
michel13012 ·

Critique de Dogman par dilou37

Le cinéma italien confirme son grand retour. Un thriller politique maitrisé de bout en bout (photo, décors, mise en scène, casting humains et chiens) et un prix d'interprétation masculine à Cannes on ne peux plus mérité pour Marcello Fonte dont on reparlera ! Lire la critique de Dogman

Avatar dilou37
9
dilou37 ·

Critique de Dogman par Marcel Kunwu

En renouant avec la violence de "Gomorra", après être passé par la fable, avec "Tale of Tales", Garrone conte une parabole sur la bonté et le cercle vicieux de la haine. D'une simplicité biblique et d'une efficacité diabolique. Lire l'avis à propos de Dogman

Avatar Marcel Kunwu
6
Marcel Kunwu ·

Les chiens de la casse

Le retour du film de mafieux crasseux entamé avec Gomorra, du même Matteo Garrone, prend un virage intéressant avec Dogman. Loin de tenter la fresque communautaire et soignée de ses digressions fantasmagoriques faites de chairs putréfiées et de cannibales avec Tale of Tales, Garrone a eu la bonne idée de resserrer sa trame pour Dogman. Plus concis, plus précis, moins dilettante que dans ses... Lire la critique de Dogman

1
Avatar CineSeries.com
7
CineSeries.com ·

Le bête et les amis

La bande annonce m'avait fait envie à l'époque de sa sortie cinéma, au point que j'étais prêt à y retourner alors que je venais de me taper mon film annuel... haha, vu le prix des tickets, je pense que c'est une bonne chose que ma paresse m'ait convaincu de rester chez moi. L'intrigue est un peu... vide. Il ne se passe pas grand chose. Pourtant on a des ingrédients plaisants : ce... Lire l'avis à propos de Dogman

1
Avatar Fatpooper
4
Fatpooper ·

Loin d'être la claque annoncée

Si les images sont soignées et la mise en scène impeccable, Dogman n’est cependant pas la claque que l’on nous a vendu à Cannes. Même si l’acteur Marcello Fonte est une véritable découverte dont la prestation lui permettra de trouver certainement rapidement de nouveaux rôles de gueules bizarres et que son tortionnaire Edoado Pesce se montre vraiment flippant, on restera sur notre faim sur... Lire la critique de Dogman

1
Avatar Xavier B
4
Xavier B ·

Le Christ-chien

La première scène est programmatique : le doux Marcé va tenter d’amadouer la bête féroce. Comment ce freluquet qui respire la bonté va-t-il évoluer dans un monde glauque où la violence règne en maître ? [Avertissement : quelques spoils dans cette chronique] Marcello est une sorte de Christ chez les mécréants. Deux scènes y font allusion, où il porte Simoncino comme une croix :... Lire la critique de Dogman

1
Avatar Jduvi
7
Jduvi ·