Sa vie de Chien

Avis sur Dogman

Avatar Olivier Bretagne
Critique publiée par le

Marcé vit dans une ville de province au bord de mer en Italie, une cité balnéaire totalement abandonnée, sordide, crados. Il y toilette des chiens.
Cet homme est pauvre, faible, et il a une petite fille qui est sa grande et unique passion. Il survit malgré tout de son travail, et vit en groupe autour de ses voisins, en ajoutant quelques combines.
Puis revient Simoné, un ami truand, violent.
Ce faux ami le traîne malgré lui dans des combines de plus en plus pourries, jusqu'à cambrioler la boutique voisine, et lui faire porter le chapeau.
Marcé vient alors de trahir ses voisins et se retrouve en prison totalement abandonné.
À sa sortie de prison il est seul. Il tente de reconstruire son activité tant bien que mal, difficilement. Il est repoussé par tous ses amis qui le considèrent comme un traitre. Il a énormément de colère en lui, colère qu'il n'arrive pas à apaiser et se venge sur la moto de Simoné, le retour de bâton est immédiat il se fait démonter.
Il a de la chance d'etre en vie, et il échafaude alors une vengeance plus élaborée, en mettant l'ordure en cage puis en l'etouffant par pendaison.
Une fois mort il part brûler le corps, puis revient avec pour montrer son trophée. Malheureusement il n'y a personne pour l'accueillir et le féliciter.
Il est seul
C'est un film brut. Très violent, et pas seulement par les coups reçus. La ville est sordide comme abandonnée. Seuls quelques idiots ou truands y habitent encore vivant de combines. On y croise la prostitution, le trafic de drogue, la prison. Mais aussi l'abandon, la solitude, le rejet.
C'est un film qui rappelle le théâtre de l'absurde. On ne va nulle part. Quel avenir ?
Ça laisse un sentiment étrange, pas désagréable mais perturbant.
L'acteur principal tout frêle avec l'air idiot subit tout. Il laisse son corps exprimer le poids du quotidien, la peur, l'inquiétude. Mais aussi la joie d'être avec sa fille, avec ses amis. Quelle performance !
Pourtant le film n'aboutit pas. Supporter tout cela, voir évoluer les personnages mais pourquoi. On retrouve notre personnage dans l'impasse, presque dans la folie. À quoi bon?
Pour pleins de raisons ce film m'évoque un film angoissant des années 90 qui s'appelle Cube. On y trouvait la même trame, et pourtant il y avait une sortie plus positive, presque une espérance. Ici rien
C'est dur.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 108 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Olivier Bretagne Dogman