Je suis un monstre.

Avis sur Don't Breathe 2

Avatar Ketchoup
Critique publiée par le

Quelle surprise!
Je ne m'attendais pas à un aussi bon film. Le premier étant vraiment réussi, je ne m'attendais pas à ce que cette suite soit aussi bonne voire meilleure sur certains points.

On est obligé de comparer ce film à son prédécesseur.

On y retrouve la même recette. C'est-à-dire un home invasion qui commence comme une partie de cache-cache infiltration puis qui se transforme en affrontement bien brutal.
Et les ennemis prennent bien cher!
L'Aveugle est toujours un tueur sans pitié.

-Je veux avoir une vie normale. Je veux avoir une famille et des amis.

-Tu m'as moi.

-Ça ne me suffit pas.

En voyant la bande-annonce, comme tout le monde, je trouvais ça drôle qu'il fasse du vieil aveugle le héros alors qu'il était le méchant du premier.
Et bien, je trouve qu'ils ont réussi à faire le basculement. Et c'est ce qui m'a le plus plu dans cette histoire. Les scénaristes ont réussi à me faire éprouver de l'empathie pour un personnage que je détestais à la base. L'Aveugle est devenu papa et suit une quête de rédemption.
Un peu comme si Michael Myers devenait un héros ^^
C'est pour ça que je vous conseille de voir aussi le premier pour profiter au mieux de l'expérience.
Même s'il n'est pas nécessaire pour comprendre l'intrigue.

Évidemment, ce type d'intrigue "ange gardien"; un mec badass qui protège une petite fille, c'est du vu et revu comme dans Léon, Logan, Taxi Driver etc.
Mais j'aime ce type de scénarios car ils sont classiques et efficaces.
De plus, l'histoire ne se résume pas qu'à ça. L'histoire de la gamine est développée aussi. Avec son lot de révélations.
Dans le premier film, on avait eu droit à une scène bien glauque.
Et dans ce film, on y a droit aussi :p

Je peux comprendre que certains n'aient pas aimé que le chien aide BEAUCOUP l'Aveugle.
Il s'agit là d'un gros raccourci scénaristique. Oui, la ficelle est un peu grosse mais en même temps c'est une laisse ^^

Ce qui m'avait impressionné dans Don't Breathe, c'était le travail sur la mise en scène.
Comment Fede Alvarez utilisait au maximum les possibilités du huis-clos, en utilisant tous les angles possibles et imaginables. Il y avait aussi beaucoup de travail sur le son.

Avec Rodo Sayagues en réal. On retrouve la même réalisation pour le 2. Peut-être en un peu moins accentué. Il y a plus de violence et moins d'infiltration.
Le travail sur l'obscurité m'a beaucoup marqué. Il y a des scènes où on ne voit presque rien à l'écran. J'avais beau être au cinéma dans une salle obscure, l'écran arrivait a être encore plus noir.
Il y a un plan fixe d'un personnage qui reste dans l'ombre et qui doit bien durer 20-30 secondes.
Je ne comprenais pas ce qui se passait. WTF!? XD
Ce manque de luminosité convient bien à ce récit très sombre et nous met un peu plus à la place de son protagoniste.
La performance de Stephen Lang pour ce personnage est exceptionnelle.

Bref, je vous le conseille. Allez le voir! Je m'attendais à être déçu. Et au final, pas du tout. J'en redemande :D

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 741 fois
27 apprécient

Ketchoup a ajouté ce film à 12 listes Don't Breathe 2

Autres actions de Ketchoup Don't Breathe 2