Affiche Don't Come Knocking

Critiques de Don't Come Knocking

Film de (2005)

Le voyage et l'art pour s'approprier le monde

Depuis bientôt 50 ans (son film de fin d'études, Summer of the city, date de 1970), Wim Wenders a déployé une filmographie d'une grande cohérence, développant des thèmes qui vont se retrouver au fil de ses films, qu'ils soient fictionnels ou documentaires (ou même à cheval sur les deux catégories) : d'un côté le voyage, l'errance ; de l'autre côté, l'art en général, le cinéma en... Lire la critique de Don't Come Knocking

17 2
Avatar SanFelice
7
SanFelice ·

"I'm a poor lonesome cowboy..."

Après le succès de "Paris Texas", Wim Wenders prend les mêmes recettes et recommence. il nous propose à nouveau de magnifiques images d'un middle west terriblement vide pour illustrer l'errance morale d'un homme à un tournant de sa vie. Un acteur qui n'a vécu que pour le plaisir, en égoïste, s'interroge sur les vraies valeurs de la vie et prend conscience de la vacuité de la sienne. Il décide... Lire l'avis à propos de Don't Come Knocking

10 1
Avatar -Marc-
7
-Marc- ·

Critique de Don't Come Knocking par Le Blog Du Cinéma

Avec Don’t Come Knocking, Wim Wenders nous emmène à la recherche du mythe du grand Ouest américain, du sens de la vie et de l’amour. Porté par des personnages troublants, l’histoire nous conte l’impossible retour en arrière du héros, et, au final, l’impossible retour de Paris Texas. Quiconque a aimé Paris Texas ne pourra pas ne pas aimer Don’t Come Knocking. Quiconque s’est senti profondément... Lire l'avis à propos de Don't Come Knocking

3 4
Avatar Le Blog Du Cinéma
9
Le Blog Du Cinéma ·

Critique de Don't Come Knocking par Moot70

Longtemps après "Paris, Texas", on retrouve la collaboration Wim Wenders/Sam Shepard. Avec ces deux pointures, il n'est pas vraiment étonnant d'avoir en résultat un bon film. On retrouve les images magnifiques de Wenders, sa vision de l’Amérique très picturale, qui fait penser à des tableaux d'Hopper. On retrouve aussi bien sur des caractéristiques de son cinéma : Une ambiance très... Lire l'avis à propos de Don't Come Knocking

2
Avatar Moot70
8
Moot70 ·

Texas Wenders 2 ème !

Howard Spence, ex-gloire de westerns au cinéma, mène une existence solitaire et dépravée. Jusqu'à ce que sa mère lui apprenne qu'il a peut-être un enfant quelque part... Proche par le sujet du récent « Broken flowers » de Jarmusch, Wenders plonge, comme à son habitude, dans l’univers des grands espaces de l’Ouest superbement filmés. Si le cinéaste ne peut éviter certaines longueurs, il... Lire l'avis à propos de Don't Come Knocking

Avatar Chicago
7
Chicago ·

Critique de Don't Come Knocking par maxnml

Déconner et taper la tête à la machine du casino. Faire de la route, essayer de jouer papa, rater, tituber, rater, rien piper. Tout ça pour voir la jeunesse qui conduit et chante des chansons dont papa ne soupçonne pas l'existence. Rester un super con mais beau là-dedans.Acteurs merveilleux, sonder les clichés et jouer. Oui. Oui et en plus rigolo surtout, sans se cramer. Lire l'avis à propos de Don't Come Knocking

1
Avatar maxnml
7
maxnml ·

Critique de Don't Come Knocking par alcaldo

Dans la meme lignée que Paris Texas normal, le scénariste réitère et joue lui meme le role principal , du mouvement de cam comme on aime,( pour les appreciateurs du détail un des plans de ce film est tout simplement hallucinant a visualiser trouvez le) Lire la critique de Don't Come Knocking

Avatar alcaldo
9
alcaldo ·