👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

J'avais refusé de voir le film à sa sortie, craignant une bouse qui ferait hurler en moi la rôliste - mes accointances me portent plus du côté de Cthulhu et JRTM que vers ADD, mais j'apprécie la richesse de l'univers développé par Gygax et Arneson.

J'en avais vu des extraits à hurler sur Canal +.

Treize ans plus tard, je me suis enfin sentie assez forte (assez fatiguée, aussi) pour le regarder en entier.

Misère...

Entre la musique lourdingue, le scénario pseudo-linéaire catastrophique (je suis l'éluuu mais je ne le sais pas !), Jérémy Irons qui décide de hurler toutes les cinq minutes avec un regard halluciné pour prouver qu'il est le grand méchant (avait-il réellement besoin de ce film pour autre chose que se payer une nouvelle piscine ? Dans ce cas-là, pourquoi ne pas choisir un film où son personnage ne s'appellerait pas Profion ?),un casting à la médiocrité irréprochable (mais bon, quand on a joué dans Loïs & Clark avant d'arriver là, on peut difficilement avoir plus que le charisme de l'enfant caché d'une moule et d'une huître - mais avec beaucoup trop de dents), l'univers sous-exploité, les incohérences tous les six plans, l'esthétique ratée armures en alu/ oreilles d'elfette en plastique (TM), les personnages à baffer (je pense qu'on tient là les deux voleurs les moins discrets du monde, l'apprentie-magicienne la moins intelligente, l'elfette la plus inefficace, le nain le plus inutile, l'impératrice la plus kitschouille... ça aurait pu avoir son charme, ce troupeau de branleurs incompétents, si le scénario laissait la moindre place au second degré), les décors les moins fouillés (l'épreuve du labyrinthe est juste catastrophique... et du matte painting aurait été plus appréciable que ces machins numérisés façon la Menace fantôme - ça vieillit tellement mal ces cochonneries), une mise en scène inexistante, un montage qui fait saigner les gencives... Bref, un ramassis de n'importe quoi à hurler de désespoir.

Le film a beau essayer de s'abriter derrière quelques gros clins d'oeil (le dragon tué façon Rankor dans Le retour du Jedi), il pèche surtout par son mépris total pour l'univers dont il s'inspire, dont il reprend quelques éléments au petit bonheur la chance histoire de faire plaisir aux connoisseurs, qui n'ont qu'une envie : générer une boule de feu pour faire disparaître le gâchis de pellicule qui a porté cette abomination rampante.

Il aura au moins eu un effet positif : il m'a tellement mise en rage qu'il m'a sortie de mon état comateux. Je vais pouvoir regarder quelque chose d'intéressant, maintenant que j'ai l'esprit éveillé et avide de ne pas perdre son temps devant une suite de fumble dépourvue d'humour.
LongJaneSilver
1
Écrit par

il y a 8 ans

13 j'aime

2 commentaires

Donjons & Dragons
LongJaneSilver
1

Echec critique.

J'avais refusé de voir le film à sa sortie, craignant une bouse qui ferait hurler en moi la rôliste - mes accointances me portent plus du côté de Cthulhu et JRTM que vers ADD, mais j'apprécie la...

Lire la critique

il y a 8 ans

13 j'aime

2

Donjons & Dragons
SylvainC
1

HONTEUX

Que dire... c'est désespérant ! Comment faire une telle bouse à partir d'un univers aussi riche et vaste ? Le film à tous les défauts qu'un film typé héroïc fantasy pourrait avoir ! Aucune musique...

Lire la critique

il y a 12 ans

8 j'aime

Certains l'aiment chaud !
LongJaneSilver
10

Wait for Sugar !

Je crois que c'est le premier Wilder que j'ai vu, enfant, grâce à la grand-mère d'une amie, qui nous montrait de vieux films avant de nous emmener au conservatoire. J'imagine que c'est pour cela que...

Lire la critique

il y a 8 ans

51 j'aime

1

La Confusion des sentiments
LongJaneSilver
9

Ton Zweig.

C'était ton Zweig préféré. Celui que tu ne pourras plus lire. Tu ne m'as jamais su m'expliquer, pourquoi celui-ci plutôt qu'un autre, tu m'as juste fait lire chacun de ses livres, les uns après les...

Lire la critique

il y a 7 ans

37 j'aime

La Colère des Titans
LongJaneSilver
1

La colère des profs de latin

Il y a ce moment difficile, dans la vie d'un prof de latin, où il faut détricoter les "adaptations" modernes de la mythologie, expliquer que non, Pégase n'est pas l'allié d'Hercule comme le conte...

Lire la critique

il y a 8 ans

23 j'aime