Il était une fois... Donnie Darko

Avis sur Donnie Darko

Avatar Mr_Chouette
Critique publiée par le

Il était une fois, un petit garçon qui n'aimait pas le cinéma. Enfin il n'avait rien contre non plus hein, seulement il n'aimait pas plus ça qu'un plat de coquillettes au ketchup. Pour ce garçon, le cinéma se résumait aux rediffusions TV des blockbusters qu'il n'avait même pas pris la peine d'aller voir au cinéma. Après tout, se disait il, pourquoi payer pour un film alors qu'on peut le voir gratos à la télévision quelques années plus tard ? Vous l'aurez compris ce n'était pas un génie.

Un jour, alors qu'il était en cinquième au collège, le petit garçon eut une conversation (en apparence banale) avec un pion à lunettes. Ce dernier tentait de lui parler de cinéma et de l'y intéresser. Mais le jeune garçon s'en fichait royal et préférait parler du dernier chapitre de Naruto. Malgré ses réticences, le petit garçon accepta quelques DVD que le pion à lunettes souhaitait lui prêter, principalement pour qu'il lui foute la paix.
Rentré chez lui le vendredi soir, le garçon se rendit compte qu'il s'emmerdait sévère et que Naruto ça vous occupe pas un week-end. Ainsi poussé par l'ennui, il décida de regarder le premier DVD dans son sac, nommé Donnie Darko (le DVD pas le sac hein, suivez un peu bordel!). Le garçon se glissa donc dans son lit, alluma son ordinateur (qui était déjà allumé en fait) et lança le film.

Environ deux heures après, et alors que les derniers notes de Mad World de Gary Jules s’effaçaient doucement, le garçon resta immobile dans son lit, les yeux embués (et la morve au nez mais je ne le dis pas pour ne pas ternir sa réputation). Il demeura ainsi durant près de ving minutes dans le noir et le silence, comme inconscient. Les larmes lui montaient aux yeux n'étaient pas simplement des larmes de tristesse, elles étaient également des larmes de douleur, car l'enfant venait de recevoir sa première claque cinématographique. Et elle faisait délicieusement mal. Le film n'était peut être pas parfait mais il ne s'en souciait pas, il l'avait touché et c'est tout ce qu'on demande au cinéma. C'était « beau mais triste » comme diraient certains.
Durant ce même week-end, le garçon re-regarda Donnie Darko trois fois, tentant avec masochisme de reproduire l'expérience de cette baffe initiale. Mais l'effet ne fut plus jamais le même. Plus aussi fort.

Le Lundi matin, de retour au collège, il rendit les DVD au pion à lunettes en disant qu'il avait « bien aimé » et qu'il « voulait bien » qu'il lui en prête d'autres. Jamais le garçon n'avoua au pion ce qu'il avait ressenti devant ce film. Jamais non plus il ne le remercia pour ce merveilleux cadeau. Car désormais il aimait le cinéma. Ce film fut le premier d'une longue série, le garçon se mit à les regarder avec une boulimie non dissimulée.
Ce qu'est devenu le garçon ? On l'ignore, mais certains racontent qu'il a fini par s'inscrire sur un site spécialisé où il se ferait désormais passer pour un rapace nocturne. Mais cela c'est une autre histoire.

FIN

Toute ressemblance avec une personne existant ou ayant existé est purement fortuite.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 4476 fois
154 apprécient · 5 n'apprécient pas

Mr_Chouette a ajouté ce film à 1 liste Donnie Darko

Autres actions de Mr_Chouette Donnie Darko