Affiche Dope

Critiques de Dope

Film de (2015)

good kid, m.A.A.d city

« Tout le monde est très bien habillé ». C’est ce que je me suis dit en regardant la bande-annonce. Après avoir vu le film, je persiste et signe, tout le monde est très bien habillé. En fait, c’est tout le film qui est bien habillé, de la photographie jusqu’à la bande-son. Dès l’entente des premières notes de « The World is Yours » de Nas, on sent qu’on va bien s’amuser et ça ne loupe pas, on... Lire l'avis à propos de Dope

29
Avatar cerseilannister
7
cerseilannister ·

Dopelidou

Dope avait tout d'une bonne idée. Reprendre les codes du teen-movie, en déplaçant personnages e enjeux dans les quartiers chauds de Los Angeles. Les humiliations d'adolescents se transforment ici en fusillades, les blagues en menaces de mort, les imbroglios en trafic de drogue. Avec un Forest Whitaker et un Pharell Williams en producteurs (mais également impliqués... Lire l'avis à propos de Dope

22
Avatar Hypérion
6
Hypérion ·

C'est d'la bonne

Être un élève studieux à tendance geek quand tu vis dans un quartier chaud de Los Angeles, c'est pas évident. D'autant plus si tu t'habilles de la façon que ta maman l’obligeait en CE2. Et encore plus si tu restes bloqué dans les années 90, au point d'écouter de la musique dépassée et d'avoir la même coupe de cheveux que Paul Phoenix dans Tekken. Et si en plus t'es un négro, c'est fini, c'est... Lire l'avis à propos de Dope

41 7
Avatar Alex La Biche
7
Alex La Biche ·

De la pure came

DOPE raconte une série d’évènements vécue par Malcolm et ses 2 meilleurs amis Diggy et Jibs, de brillants lycéens, geeks, musiciens et fans des années 90, âge d’or du HIP HOP. Le lieu de l’action : Inglewood, banlieue pauvre de Los Angeles où gangs, drogues et morts font partie du quotidien.... Lire la critique de Dope

9 3
Avatar Rick_Hunter
7
Rick_Hunter ·

Geek in the Hood

Etre un geek dans le quartier chaud d'Inglewood de Los Angeles, est à première vue, une anomalie. Elle porte le prénom de Malcolm (Shameik Moore), un génie, fan de la culture hip-hop des années 90 et rêvant d'Harvard. Il est accompagné de Diggy (Kiersey Clemons); assumant fièrement son homosexualité; et Jib (Tony Revolori); revendiquant ses... Lire l'avis à propos de Dope

11 2
Avatar easy2fly
8
easy2fly ·

Pas de misérabilisme ou de chouinage ici ! Mais ça reste assez convenu...

:globe: Mon avis :globe: Je ne sais pas trop quoi penser de ce film, c'était pas ultra intéressant, ni même super original dans sa structure ou que sais-je, mais il a l'avantage de faire quelque chose de bien, c'est-à-dire reprendre la structure un peu classique du teen movie mais de l'adapter pour des noirs de ghettos et de jouer avec les clichés. Là les héros sont des geeks (sic),... Lire la critique de Dope

12 7
Avatar Moizi
5
Moizi ·

Ceci n'est pas une dope.

Après la satire grinçante « Dear White People » sorti en Mars dernier, un autre film récompensé à Sundance et se situant dans le même contexte sort sur nos écrans aujourd’hui : « Dope« . Produit par Pharrel Williams et Forest Whitaker, voilà un teen-movie en passe de devenir culte. Malcolm, jeune geek fan de hip-hop des années 90 vit à Inglewood, un quartier chaud de Los Angeles. Avec... Lire la critique de Dope

6
Avatar VictorHa
7
VictorHa ·

Nerdz'N The Hood

Une très bonne surprise, un film original avec une ambiance old school et pas mal de références à la culture hip-hop des années 90, mais pas que. L'histoire n'est, dans le fond, pas forcément originale, mais elle le devient grâce aux personnages qui le sont avec ces 3 geeks qui ne sont pas habitués à vivre ce genre de moments ce qui donne des situations vraiment amusantes et décalées. C'est... Lire la critique de Dope

4
Avatar Memed Chenille
6
Memed Chenille ·

How To Survive in South Central Part II

Rick Famuyiwa est un réalisateur américain qui n’avait fait que des œuvres typiques de la vague afro-américaine des 00’s, entre The Wood et Brown Sugar, à l’image de Gary Hardwicke, par exemple. Or, il se trouve qu’avec Dope, Famiyiwa commence enfin à trouver le succès critique et public qu’il méritait depuis son excellent The Wood (qu’il lie de manière extrêmement... Lire l'avis à propos de Dope

4
Avatar CeeSnipes
8
CeeSnipes ·

C'est l'histoire d'un hipster en BMX

Bon je ne vais pas m'attarder très longtemps sur le jeu de mots simpliste que m'inspire le titre de ce film, même si pour le coup, c'est assez représentatif du film. Et oui, dans Dope on s’ennuie ferme. C'est interminable, ça ressemble à un filtre Instagram géant, c'est peut-être le but me direz vous, mais moi ça me gratte la rétine. Ça donne dans le jeunisme forcé (quand on... Lire la critique de Dope

13 2
Avatar Mad-Dog
2
Mad-Dog ·