Faites entrer l’accusé

Avis sur Douze Hommes en colère

Avatar chris46
Critique publiée par le

« 12 hommes en colère » excellent film de Sidney Lumet .

C'est l'histoire d'un jeune homme d'origine modeste qui est accusé du meurtre de son père et qui risque la peine de mort . Lors du procès le jury composé de douze hommes se retirent pour délibérer sur son sort . Dès le début de la délibération ils procèdent immédiatement à un vote . Onze des jurés le juge coupable . Mais le douzième juré ( Henry Fonda ) le juge non coupable . Or pour condamner un homme il faut que la décision soit prise à l'humanité . Il doit alors s'expliquer sur son choix . Il explique qu'il a un doute sur sa culpabilisé et que la vie de ce jeune homme mérite quelques heures de discussion . Il va alors tenter de les convaincre un par un de l'innocence du jeune homme ...

« 12 hommes en colère » est un excellent huis clos des années 50 réaliser par le réalisateur Sidney Lumet . Ce film est l'adaptation cinématographique d'une pièce de théâtre écrite par Reginald Rose . Cette oeuvre a fait l'objet de nombreuses autres adaptations à l'écran comme celles réalisées par Artur Ramos en 1973 , Tore Breda Thoresen en 1982 , William Friedkin en 1997 ou encore Nikita Mikhalkov en 2006 . C’est l’acteur Henry Fonda lui même qui fut à l'initiative de ce projet d’adapter la pièce de théâtre à l’écran qu’il aimait beaucoup et qu’il savait avait du potentiel pour être adapter à l’écran . Il deviendra d’ailleurs l’acteur principal du film . « 12 hommes en colère » est le premier long métrage de Sidney Lumet réalisateur qui n'avait officié jusqu'alors qu'à la télévision américaine . Ce film lancera sa carrière .
L'histoire de ce film est vraiment prenante et nous tient en haleine du début à la fin avec un jury qui va délibérer sur le sort d'un jeune homme accusé de meurtre . 11 des jurés vont le juger coupable mais pas le douzième . Et à partir de la celui qui à voter non coupable va tenter de les convaincre un par un de l'innocence de ce jeune homme . On va suivre passionnément les débats avec chacun qui va avancer ses arguments pour convaincre l'autre de l'innocence ou de la culpabilité du jeune homme . Alors le jeune homme coupable ou innocent ? Tout au long du film on va douter par rapport aux nombreux arguments avancer par chacun . Oui il est coupable c'est évident , en fait peut être que non , mais si en fait . Et de nombreux rebondissements vont venir rythmer ce débat car si au début du film la culpabilité du jeune homme semble plus qu'évidente plus les jurés vont creuser dans les détails de l'affaire et plus ils vont découvrir certaines choses sur lequel il était passer à côté pendant le procès et ils vont se rendre compte que cette culpabilité n'est peut être pas si évidente que sa . Et tout le long du film on va être tenu en haleine pour tenter de connaître la vérité et dénouer le vrai du faux grâce à un suspense maîtriser de bout en bout . Et limite on aimerait rentrer dans l'écran pour participer au débat et avancer également nos arguments

Et ce qui est bien c'est qu'au final le film ne donne pas la réponse sur la culpabilité du jeune homme . C'est au spectateur de se faire son propre avis comme les jurés par rapport aux nombreux arguments qui ont été avancer tout le long du film . Les jurés l’on finalement jugé non coupable car il avaient un doute sur sa culpabilité. Il sera donc aquitté . Mais est il vraiment non coupable ? On ne le saura jamais à nous de nous faire notre propre avis .

. Et tout le long du film on va se demander si le juré qui a voté non coupable va réussir à convaincre tout les autres de l'innocence du jeune homme et si ce dernier sera innocenté ou ira sur la chaise électrique . Ce que je peut dire c'est que sa va être tendu . Pendant les débats chacun va vouloir défendre son point de vue et les esprits vont s'échauffer et la tension va monter crescendo tout le long du film . Pas une seconde on ne va décrocher alors que le film ne se déroule que dans une seule et même pièce durant tout le film . Le réalisateur à fait très fort pour réussir à nous accrocher pendant 1h 30 en filmant un simple débat qui se déroule que dans une seule et même pièce ( la salle de délibération des jurés ) . Sa réalisation est d’ailleurs très efficace pour ne pas ennuyer le spectateur en filmant simplement un débat avec des jurés dans une seul pièce . Il expliquera d’ailleurs qu’il a tourné le film de différentes manière pour maintenir l’attention du spectateur tout le long du film . Il a filmé le premier tiers du film au-dessus du niveau des yeux , le deuxième tiers à hauteur des yeux et le dernier tiers en-dessous du niveau des yeux. Ainsi, vers la fin du film, on commençait à voir le plafond. Les murs se rapprochaient, et le plafond semblait s'abaisser. Cette sensation d'une claustrophobie grandissante a donc permis de maintenir la tension jusqu'à la fin .
Le film est porter par une très belles brochette d'acteurs tous très bon et crédible dans les rôles de ses 12 jurés avec chacun un caractère qui lui est propre et avec chacun son propre avis concernant l'affaire . A la tête de ce casting on à l'excellent Henry Fonda qui est vraiment très bon dans le rôle de ce juré qui décide de voter non coupable et qui va être déterminer jusqu'au bout à convaincre le reste de ses camarades de l'innocence de ce jeune homme accuser de meurtre .
En plus d'être un excellent huis clos le film nous fait réfléchir en pointant du doigts certains travers de notre système judiciaire et en particulier le système des jurés comme le fait que certains jurés sont presser d'en finir très vite avec les délibérations pour retourner à leurs occupations personnels et qu'au fond la vie d'un homme ne les importe que très peu , que d'autres remplit de préjugés condamne un homme uniquement sur ses origines sociales sans chercher à creuser plus loin . Sans oublier tout les autres qui vont condamner un homme sans réel vrai preuves mais juste sur de simple suppositions , de simple accusations et témoignages qu’ils ne veulent pas remettre en question par moralité ( " c'est un vieillard sans histoire pourquoi il mentirait , qu'a t'il à y gagner ? " ) et qu'à partir de la pour eux la culpabilité est évidente et ne peut pas être remise en cause . Et qu'on a déjà vu de nombreuses erreurs judiciaires dans ses cas la . Le film est également une belle critique de certaines mentalités humaines avec des gens qui au fond n'en on pas grand chose à faire d'un homme qui va aller grillé sur la chaise et qui ne pense qu'à leur petite personne . Bon Il a l'air coupable , condamnons le vite et retournons à des choses bien plus importante et interessante comme aller à mater un match de baseball . Le débat a d’ailleurs un ton très réaliste et on ne doit pas être loin de certains débats qui ont lieu dans certaines salles de délibérations .
Le film a été un échec au box-office américain à sa sortie en salle ne réalisant qu'un million de dollars mais a mieux marché au niveau international . L’arrivée des films en couleur et en écran large à la fin des années 50 peut avoir contribué à sa performance décevante au box-office . Ce n'est que lors de sa première diffusion à la télévision que le film a finalement trouvé son public pour finir par devenir un grand classique du cinéma .

Pour résumer «12 hommes en colère » est un excellent huis clos qui nous tient en haleine du début à la fin à regarder au moins une fois dans sa vie .

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 305 fois
12 apprécient

chris46 a ajouté ce film à 3 listes Douze Hommes en colère

Autres actions de chris46 Douze Hommes en colère