👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Dragon Ball Super : Broly - Critique d'un fan de l'air Z

Voilà qui est fait, je comptais voir ce fameux " DBS - Broly " mais vu qu'à l'heure actuel, j'ai tiré un trait sur la licence, plus particulièrement ce qu'elle est devenu, j'ai eu besoin de temps, donc je pense que l'avis que j'ai là, n'aurait pas du tout été l'avis d'il y a quelques années, car intérieurement je déteste moins " DBS ", même si ce qu'est devenu la licence, ce n'est pas le pourquoi j'ai tant aimé Dragon ball, mais bon, je me dis que c'est juste pas fait pour moi.
Je ne me souviens plus vraiment du pourquoi et comment je suis tombé amoureux de Dragon Ball, je peux juste vous dire que de mes 4-5 ans a mes 14-15 ans, c'était mon oeuvre manga, et la seule que j'avais vu/lu, et vraiment une oeuvre qui compte pour moi (puis après, j'ai peu a peu élargi ma culture manga, et j'ai découvert mon oeuvre préférée, mais dragon ball compte et comptera toujours pour moi)
Passons au film, je m'attendais à en prendre pleins les yeux, à voir des gros combats, et le deal est remplie .
Dragon Ball Super : Broly n'est pas super, comme son nom l'indique, mais c'est un bon divertissement.
Fin de la critique.
Non je blague, j'ai beaucoup à dire sur ce film.
Premièrement, ce qui m'a sauté aux yeux, c'est la colorimétrie du film, la colorimétrie mais aussi son animation (son dessin plus particulièrement) j'ai trouvé ça surprenant, assez sympa, même si ça a hélas ces limites. (Le film est très beau, j'en viendrais à la fin, pour les défauts) Je juge ça sur ce que je connais, donc les films DB/DBZ, le film DBS sur freezer, ainsi que les séries DB/Z/GT (et un peu Super) .
On sent que le film avait envie de bien faire, de par sa mise en scène, tout le début du film (les 25 premières minutes) elles sont parfaites !! j'ai vraiment retrouvé les sensations du pourquoi j'adore cet oeuvre (pas de là à m'extasier, mais je trouvais ça vraiment très bon)
Il y a vraiment une envie de bien faire, faire quelque-chose de différent, d'original, tout en reprenant une partie de l'histoire de Dragon Ball, et des saiyens, Pour ainsi (peut-être ?) reconquérir les fans de la première heure, et je pense que c'est réussi sur ce point.
Malheureusement, toute bonne chose a une fin.
Du fait de son style de dessin/colorimétrie, je n'ai pas retrouver les sensations de DB, de part son jeu de couleurs qui offre une autre visibilité a l'univers (et aux techniques), j'ai un ressenti différent, là ou je prendrais mon pied sur un kaméhaméha, là c'est (ouaip, c'est sympa), car beaucoup trop de jeux de couleurs, beaucoup trop, mais c'est qu'une infime partie du problème.
Le jeu et le changement de plans sont beaucoup trop rapides, voir épileptique sur la plupart des scènes de combats .. (et il y en a, car ça fait longtemps que Dragon Ball est devenu un manga qui se consacre quasiment entièrement a la bagarre, mais là ou c'était fait subtilement dans Z, dans Super, c'est un gloubi-boulga de transformations et de nouvelles techniques, ainsi que de combats bien sur.
Le fait que le changement de plans est tellement rapide, ça rend le tout assez brouillon niveau chorégraphie de combats, elle est quasiment incompréhensible sur énormément de scènes, le but final est donc de s’extasier sur de nombreux effets de couleurs, des coups à foison, et de prier pour ne pas faire une crise épileptique, tant le rendu final est en x1000.
Pendant ces combats, la musique est particulière, j'ai même été étonné !
Un mélange de voix, de nom de personnages/technique, a base de ' Go broly, go go ! " , " Gogeta, gogeta, gogeta ! " , " kaméhaméha", bref, ça aurait pu être fun, mais ça c'est vite avérer assez cheap, et beaucoup trop décalé (pour ma part).
La patte DBS est là, nous avons le droit a beaucoup de transformation, le stade normal, puis après ça décale sur le SSJ1, puis quelques autres, pour finir sur le SSJ god, puis blue, ce qui est la marque de fabrique de Dragon Ball Super depuis pas mal d'années, sauf que là, l'effet donné à ces transformations rend le tout ... assez fade, on a pas la monté en puissance, le moment ou on va se dire " c'est maintenant ! ", rien qu'un enchaînement assez mal amené, qui amène donc au stade de la transformation, mais encore une fois c'est l'effet voulu par le studio, personnellement, j'ai vu ça comme du divertissement, un enchaînement de technique, de coup puissant, pour mettre dans ce film le maximum de techniques de nos Z Warriors (Ou Super Warriors plutôt)
Goku qui est normalement complètement idiot dans la version Super est assez calme dans ce film, pour mon plus grand plaisir, je n'aurai pas pu accrocher au film si j'y avais retrouvé le Goku a 10 de QI, même s'il a son lot d'idiotie, tout en restant assez minime pour ne pas me sortir du film (Une question a freezer sur un mot qu'il n'a pas compris, c'est un peu la scène made in DBS qui m'a fait me dire " bon, bref, passons a autre chose", mis a part cette petite scène, la scène ou il se fait corriger par Broly, je l'ai trouvé tellement guignolesque ... Un Goku assez clownesque qui se contente de voler partout et de se faire corrigé par le super Saiyen légendaire (s'il est encore question du SSL, vu que c'est un autre Broly dans ce film)
Même si mon but n'est pas de faire des comparaisons avec l'oeuvre d’antan, car si c'est ça, moi qui adore DB/Z/GT; je ne ferais que descendre beaucoup de personnages et de choix dans ce film et dans son nouvel univers.
Mais le Broly ...il a beaucoup moins de profondeur que l'original (j'ai beaucoup aimé la première partie du film avec les flash-back, mais aussi la présentation de Broly, le personnage est vraiment très cool et attachant, mais quand il n'est pas énervé...) (déjà que l'original n'en a pas énormément, il y a quand même un mythe autour du personnage, sa haine envers Songoku, ou en tout cas dans mes lointains souvenirs, mais il a quand même quelques petites choses intéressantes, qui font que l'on aime ce personnage, en dehors de son look), celui-là se contente de s'énerver sans raison particulière, et à devenir de plus en plus fort, c'est le seul but du personnage, et c'est embêtant ... (mais peut-être que je me trompe sur ce point, et que l'ancien broly était assez semblable, n'hésitez pas a me corriger si c'est le cas, mais je ne pense pas)
Freezer est devenu quelqu'un d'assez sympathique, Made in Dragon Ball Super, ce n'est plus l'antagoniste froid et sans scrupule fut un temps (j'ai toujours préférée cell, car Freezer a toujours été un personnage avec assez peu d'objectif, a part détruire le monde et être cruel, là, nous avons un freezer assez sympa, qui discute avec ses subordonnées, l'ancien freezer les auraient surement tué sur place, lui non, il se fait même vanné sur sa taille, il affiche une mine enragé, puis confirme les faits, le seul acte cruel dans ce film de sa part, c'est le grand flash-back de la planète Vegeta dans la première partie du film, fait ultra connu des fans de DB.
Quelques souci d'animation, soit du au fait du style du film, ou simplement des problèmes par-ci par-là), mais certains plans ne sont pas très beau (je ne sais pas si c'est du au style donné au film, mais ça m'étonnerait, mais bon, il y a toujours des défauts d'animation, ou des moment qui ne font pas l'unanimité.
Le film se finit sur un plan qui me permet de finir ma critique sur ce plan, Son Goku qui lance un petit regard, et lance " Moi ? Je suis Son Goku, Mais vous pouvez m'appelez Kakarot ! " Belle image qui confirme la différence entre l'oeuvre Dragon Ball Super, et l'ancienne oeuvre, de part ses actions, mais aussi de la différence de personnage (en dehors du QI), le Son Goku de DBZ a toujours dit qu'il s'appelait Son Goku, et qu'il n'aimait pas être appelé Kakarot, que ce n'était pas son nom, Donc nous avons bien affaire à des personnages semblable dans leur Chara Design, mais très différent dans leur psychologie et dans leur façon de penser .
Je vois ça comme un univers très différent de ceux que nous avons pu voir précédemment (là ou l'univers DBGT est aussi un univers différent), donc on aime ou pas, chacun son choix !
Dragon Ball Super : Broly n'est pas le film qui me fera revenir dans la licence Dragon Ball, il m'éloigne surement définitivement de la nouvel air Dragon Ball, mais pour ce genre de film de temps en temps, je ne dis pas non, le film a ses qualités et ses défauts, mais il remplie parfaitement sa tâche principal, il diverti.

FLOo1
7
Écrit par

il y a 11 mois

2 j'aime

6 commentaires

Dragon Ball Super : Broly
Behind_the_Mask
7

Le cas Méha Méha

Fin des années 80. Une époque bénie pour toute une génération d'enfants. Le mercredi après-midi de la première chaîne nous est totalement consacré. Et le samedi matin aussi. Les vieux faisaient la...

Lire la critique

il y a 3 ans

19 j'aime

5

Dragon Ball Super : Broly
Moizi
1

Je cherche toujours le cinéma

Je ne comprends pas ce film ni son intérêt. On reprend un personnage apprécié d'un ancien OAV, je crois que c'est le seul OAV que j'ai avec peut-être celui sur Cooler, je ne suis plus sûr (et les...

Lire la critique

il y a 3 ans

17 j'aime

14

Dragon Ball Super : Broly
Docteur_Jivago
7

Éclate-Roc

Après la venue de Beerus et le retour de Freezer, qui faisaient office d'introduction à Dragon Ball Super, c'est autour de Broly d'être le sujet d'un film, se déroulant après le tournoi de l'Univers,...

Lire la critique

il y a 2 ans

16 j'aime

7

Scream
FLOo1
6
Scream

Par à coups de génie ! L'Oeuvre WesCravienne !

Ce film, je l'attendais, mais je le redoutais ! Alala .. Scream 5, ou Scream, peu importe, le film a su se faire un nom dès son annonce, la suite d'un Scream, 10 ans après le quatrième volet, 7 ans...

Lire la critique

il y a 4 mois

4 j'aime

4

À couteaux tirés
FLOo1
7

À couteaux tirés... PAR LES CHEVEUX !

J'ai entendu parler de ce film lors de sa nomination au oscars, castings de fou, film d’enquête policière ou on suspect pendant tout le film, le coupable, le film avait tout pour me plaire, car...

Lire la critique

il y a 2 ans

4 j'aime

2

28 jours plus tard
FLOo1
8

LE Film d'infecté.

28 Jours plus tard... Quel histoire ! Écrivant cette critique en écoutant ce thème magnifique qu'est " In the House, In a heartbeat " je le considère comme le meilleure thème de film d'horreur de...

Lire la critique

il y a 2 ans

3 j'aime

6