Battle of Gods est une œuvre permettant de jauger si le fan est réceptif à l'humour de Toriyama

Avis sur Dragon Ball Z : Battle of Gods

Avatar Sharnalk
Critique publiée par le

ATTENTION CE TEXTE CONTIENT DU SPOILER

Vu il y a quelques heures, et j'ai A-D-O-R-E le film ! Un excellent divertissement, c'est très beau à regarder et jamais la patte du maître ne s'est jamais autant ressenti dans une adaptation de son manga. Et sincèrement au vu des critiques négatives j'avais très peur,

Battle of Gods est une œuvre permettant de jauger si le fan est réceptif à l'humour de Toriyama

Soyons clair, j'ai beaucoup rigolé, le film est truffé de clins d’œil sur le manga, permettant ainsi à la jeune génération de lire ou relire le manga. Nous avons même droit à quelques flash-back savoureux. Sincèrement celui sur King Vegeta m'a beaucoup plu ! Beerus est un personnage qui tranche radicalement avec tous les autres méchants, il n'est pas nécessairement mauvais, capricieux, gourmands (mon dieu qu'est ce qu'ils mangent dans ce film) mais n'a pas un mauvais fond. Sa première séquence à laquelle il sort de son sommeil est très drôle. Et tout comme Toriyama le faisait brillamment avec Dr Slump, c'est le retour du quatrième mur brisée : 26 Minutes ? C'est le temps d'un épisode animé. Ou encore Beerus qui avait prédit rencontrer avec une idole, manque de pot l'oracle qu'il rencontre peu après est justement doublée par une personne de ce milieu ! Les détournements sont nombreux et je me suis régalé.

Ceux qui pensent sincèrement que l'humour n'a rien à voir avec Dragon Ball, je dirais plutôt qu'elle n'a rien à voir avec l'humour des batailles préférés des fans, à savoir la saga de Freezer et Cell. Beaucoup de blagues peuvent déjà plus ou moins être lu dans Dr Slump, ou Neko Majin. L'auteur ne trahit en rien ce qu'il faisait hier.

Pour revenir aux séquences drôle, je me suis beaucoup attaché à Whis. La séquence où Beerus est sur le point de détruire la terre, et Whis avant cela préférant récolter les sushis qu'il peut encore sauver avec la politesse qu'on lui connait ... C'est inoubliable ! Cela me rappel beaucoup ce fameux dieu de pacotille dans Dr Slump qui oublie de détruire la terre à cause d'une blague ... C'est juste de ce niveau là.

L'alchimie entre Whis et Beerus fonctionnent à merveille, les dialogues sont savoureux ... C'est peut être même pour ça que je préférerai la première partie pour cette raison. Au début c'est Whis qui rappel le devoir à Beerus mais au fur et à manger, le serviteur ne pense plus qu'à manger. Le fait que ces deux grandes personnalités soient omnipotent permet également de rappeler des traits précis du manga. C'est souvent bien amené.

La manière dont le scénario justifie l’existence de Beerus dans la chronologie est en tout point remarquable, rien à redire sauf sur les âges des personnages. Sur les clins d’œil du manga, [spoiler]j'avais oublié que Satan ignorait le rôle de Dendé.[/spoiler] L'explication qui me trottait sur Pilaf est enfin révélé, ce qui nous permet d'ailleurs à Shû d'annoncer une des meilleures vannes sur les chiens.

Pour ce qui est des comédiens, contrairement à ce que j'ai pu lire, Nozawa à fait du très bon boulot, aucune critique là dessus. Horikawa pèche peut être en effet lorsque Vegeta doit se mettre en colère. Mais c'est très convenable dans l'ensemble. Morita est méconnaissable en Whis, je ne l'ai pas du tout reconnu ! Kouichi Yamadera s'amuse dans son rôle de Beerus, très bon de bout en bout !

Quant aux scènes d'actions, là encore j'ai été bon public ! Les auras sont extraordinaires, et la scène effectué en Cell Shading est de toute beauté, on se croirait dans un jeu de combat de qualité, et d'un niveau graphique encore supérieur aux Naruto Storm. Quelques échanges de coups sont plutôt jouissifs, en particulier dans la grotte !

Un film qui ne plaira pas aux fans sérieux !

Alors voilà, le film ne plait pas à tous le monde, je le vois sur les communautés, pourquoi ? Parce que les gens ont véhiculés cette image de Dragon Ball comme étant une œuvre exclusivement sérieuse et carré sur l'action. Les Animes fair permettaient justement d'installation l'action immédiatement sans temps mort. De plus, lorsqu’on voit le visage de Beerus, on se dit que sa classe ne rayonne pas vraiment autant que celle de Freezer. Les chorégraphies sont moins impressionnantes, et on s'attend à de violents coups de puissances ... Au lieu de ça, Beerus assomme Piccolo par des baguettes d'une facilité déconcertante.

Et c'est là où Toriyama s'amuse, pour créer le dieu de la destruction, le film égratigne tous les personnages surpuissant d'une manière humiliante voir complètement WTF ! Et ça, tous les fans ne veulent pas forcement voir cet attrait là clairement abusé. Les fans de Son Gohan seront je pense sans doute nombreux à se demander pourquoi il est vaincu aussi facilement, et pourquoi Vegeta à presque son instant de gloire. Les critères des forces ne sont pas la priorité du film ou presque sur ces personnages.

Il faut souligner que dans les interviews, Akira Toriyama a fait pression pour ne pas faire un film sérieux, après les événements tragique de Fukushima. Une partie des interviews se trouvent ici en anglais : http://www.kanzenshuu.com/2013/03/19/three-new-battle-of-gods-interviews-translated/

Il semblerait aussi que Yamamuro avait prévu un Saiyajin God beaucoup plus dur physiquement, très musclés doté d’un cape … Ces ébauches ont été refusé par Toriyama souhaitant voir une silhouette beaucoup plus maigrichonne.

L'orientation du film est un mot : Familial ! On y va en famille passer un bon moment, avec des actions cool, des situations démesurées, en rendant parfois les personnages plus naïfs qu'ils ne l'étaient avant. Mais qu'importe, Akira Toriyama a souvent fait cela, mais sans doute moins sur Dragon Ball, et c'est ce qui fait que tous les fans ne le suivront pas. Moi en tout cas, j'approuve cette orientation, et je l'applaudis.

15 ans d'attente, et ça en valait le coup selon moi. Bravo !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3421 fois
39 apprécient · 12 n'apprécient pas

Autres actions de Sharnalk Dragon Ball Z : Battle of Gods