Chasing the Dragon

Avis sur Dragon Rouge

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Quand j'ai appris la sortie du film, j'ai moi aussi, comme la plupart des gens qui ont adoré le silence des agneaux, crié à l'indignation. Je l'ai vu une première fois à l'époque mais n'en ai gardé aucun souvenir. Aujourd'hui, c'était un peu comme si je le découvrais. J'ai aussi cru comprendre qu'il existe déjà une version de ce film réalisée par Mann avec un tout autre casting (réalisé avant qu'Anthony Hopkins ne rende son personnage aussi célèbre); je la regarderai un jour.

En fait, si le film comporte de nombreux points communs avec Le silence des agneaux, il s'en dégage tout de même une certaine singularité grâce au personnage de Ralph Fiennes. C'est d'ailleurs lui qui suscite l'intérêt du film. Un personnage qui, malheureusement n'est pas exploré à fond, la faute à un manque de temps ; c'est Norton le héros, et puis il faut bien justifier le salaire de Hopkins. C'en est plus triste que j'aurais vraiment voulu voir le jeune monstre 'évoluer' véritablement pour reprendre les termes de Hannibal Lecter. On peut donc dire qu'il y a un peu trop de personnages.D'ailleurs, le personnage de Harvey Keitel ne sert pas à grand chose, et je pense que si ce n'était pas pour l'acteur, cet inspecteur aurait moins de place dans ce récit.

Outre ce petit soucis, je trouve aussi que certaines scènes manquent de subtilité. Ou tout simplement parce que ce n'est pas assez poussé. Ainsi, la scène où le méchant se fait sucer par sa copine aveugle tout en mattant une vhs familiale, le tout accompagné d'une musique dramatique... ça m'a juste fait rire. Simplement parce que ça me paraît naïf d'attribuer ce genre de fantasme sexuel à l'esprit d'un grand tueur comme si c'était la chose la plus répugnante qu'il puisse faire...

La mise en scène possède aussi des bons et des mauvais moments. Bons parce que certaines scènes font preuve de subtilité. Le 'suicide' par exemple, même si c'était réalisé afin de lancer le twist final, fait montre du talent de Brett Ratner. D'autres par contre sont un peu banales. C'est-à-dire que les scènes intenses manquent pour la plupart d'un petit je ne sais quoi. La mise en scène est léchée, oui, mais il manque quelque chose qui permette d'amplifier la tension. Je pense que sans la musique et le jeu formidable des acteurs (surtout ralph Fiennes, nettement plus intéressant que Hopkins), certains passages ne fonctionneraient pas à cause de cette lacune. Et c'est dommage.

Bref, dragon rouge est un polar lumineux (jusqu'aux mèches de Norton) agréable à regarder; le spectateur y trouvera de la tension, une enquête passable (certains obstacles ne sont pas très intéressants), et de chouettes confrontations.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 484 fois
2 apprécient

Autres actions de Fatpooper Dragon Rouge