IT S UNDER 9000!!!!

Avis sur Dragonball: Evolution

Avatar Nero_Prime
Critique publiée par le

Dragon Ball: évolution ( ou la réincarnation de Dragon ball GT version cinéma ( dans le sens où faut savoir s'arrêter si on veut pas faire pire... que le pire... à tel point que même Vegeta avec une moustache semble être une petite blague à côté de "ça"...))

Ce film, dans tous ses aspects, est un, excusez le terme là où le film ne s'en cache pas, beau bras d'honneur pour les fans de la série et plus pour Akira Toriyama.

Je suis conscient que faire un film sur DBz est un lourd fardeau parce que réussir à trouver un scénario d'une heure et vingt-cinq pauvres minutes et en faire un incontournable du 7ème Art sur la bataille contre Satan Petit Cœur ( Piccolo)

En étant très elliptique, étant donné que le film regorge d'une multitude d'incohérences sur le respect de l'oeuvre original, je vais donc me concentrer sur les points les plus.. marquant de ce film Parodique.

n°1: Goku va au lycée...
=> Je n'ai rien contre mais... ce n'est pas du tout dénaturer les premières lignes du manga en nous présentant un Goku comme un lycéen typé US alors qu'il est sensé être un enfant sauvage reclus de la société, par ce fait, ignorant tout mœurs civique en passant par l'incapacité à la distinction d'un homme et d'une femme.

n°2: Goku a pour préoccupation... les femmes.
=> Me dire que Sangoku a le moindre attachement à la gent féminine, c'est comme dire à un adulte que le père noël existe. On peut y croire mais ça va être dur, même bourré... Alors Goku qui veut à le béguin pour Chichi alors quand dans la série la fuit 7/24 ...

n°3: Tortue géniale ( Maitre Roshi pour les intimes)
=> Nonobstant le fait qu'il évoque de manière rapide son attachement aux mannequins via un unique magazine sur un seul plan, ils omettent que ce cher Tortue Génial est un pervers, chauve, très vieux, avec une canne, qui porte une CARAPACE H24 sur le dos: TORTUE GÉNIALE ! Mettre Roshi à la place de vous donne pas l'autorisation pas de dénaturer à ce point le personnage...

n°4: le choix des personnages secondaires...
=> Même en cherchant une cohésion sur les choix des personnages, sur les possibilités scénaristiques ou sur l’intérêt d'un personnage ou d'un autre, je n'ai trouvé qu'une solution... Tirage aléatoire !
Combat contre Piccolo? Où est Krillin? Dieu? Tenshinhan?
Humm, trop long pour tout épiloguer entre la mort du premier, le lien avec le second ou le combat avec le dernier... D'accord mais ...
Pourquoi Yamcha? Bon d'accord, il est là dans la quête des DragonBalls, enfin même si c'est anachronique avec l'arrivée de Piccolo...Alors où est Plume? Son chat bleu, vous savez celui qui coupe la queue de Goku l'empêchant par ce fait de se transformer en singe Géant !!!! Ah pardon, ça aurait donné moins de crédibilité au film de rappeler ce passage !!!
Et alors Chichi?? Dans quel univers le réalisateur a vu que Chichi était omniprésente dans les deux aspects du film à la fois la recherche des DragonBalls ou le combat contre Piccolo? y'a pas plus tertiaire que son rôle et elle devient presque un axe essentiel !!!

n°5: Le chara-design !
=> La preuve la plus formelle que le réalisateur n'a jamais vu une adaptation couleur du Manga!
Bulma qui est devenu très brune (bon ok, le bleu c'est trop trash, on va mettre une mèche discrète), Yamcha qui est devenu bien blond ( quoi? le brun de Yamcha n'allait pas, je croyais que c'était le flashi qui n'allait pas?), Roshi (déjà évoqué ci dessus), Piccolo qui, selon les versions, passe d'un vert pomme passable au vert chewing-gum dégueulasse ( on notera que mettre le costume traditionnel de piccolo était trop dur donc mettons une armure noire) et Goku...le meilleur du pire...Où est-ce que t'as vu que le pantalon de Goku, sur le Kimono de combat le plus célèbre de la Jap'animation était BLEU???? Il est ORANGE du torse aux chevilles ! 2s sur google pour le savoir si l'information vous a échappé !

Bref, je vais m'arrêter là, je vais passer le fait que Mai et Sifu Norris (mais si, le fils noir de Chuck Norris qu'ils ont inventé pour 3 plans avec un pot et un jardin zen) n'ont rien à faire là, que les pseudos " Saibaman" sont esthétiquement immondes et ressemblent plus à un mix entre Fluber et Alien, que contrairement aux scènes de combats secondaires, le combat final ressemble plus à un "ta gueule, c'est magique" qui se conclut avec un "Kaméhaméha" pour terrasser le démon qui devait être normalement décrit comme invincible sans l’enchantement ultime du Mafuba et bien d'autres choses que je mets de côté sinon je suis là jusqu'à la fin de la journée...

Et, que quitte à faire, demander à ShenRon de ressusciter les innocents aurait été plus sympa que de juste Roshi mais apparentement, même en respectant la logique impie de Ben Ramsey ( génial scénariste (sarcasme) de DBZ: évolution), que Gohan, le seul "parent" de Goku meurt et que ce dernier soit quand même super content à la fin doit être tout à fait normal...

En conclusion, un mauvais film, un mauvais scénario, d'immenses incohérences esthétiques, une vraie déception pour ceux qui savent regarder et apprécier à juste titre ce "nanard" non assumé car voulu comme un "bon" film.. 1 est presque une trop bonne note pour un film sans saveur...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 323 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Nero_Prime Dragonball: Evolution