Je suis Goku d'une part, et Oozaru d'autre part...

Avis sur Dragonball : Evolution

Avatar Toki
Critique publiée par le

Autre part c'était surtout une belle merde bien assumée par des acteurs moyens et un massacre à la petite cuillère à pamplemousse de tout ce que les amis du Club Dorothée peuvent connaitre.

Ce "truc" sensé être un "film" n'a de Dragon Ball que le nom. Certes on retrouve quelques similitudes avec l'univers de Toriyama. En fait non, on ne retrouve que quelques noms qui devaient au final justifié le titre. Histoire de pas violer les fans de Dragon Ball avec le tronc du sequoia géant de Sequoia & Kings Canyon.

D'autre part, je me suis posé pendant le film quelques questions. Des interrogations qui me poursuivent encore et dont la seule et unique réponse plausible est le manque total de sens dans cet excrément visuel.

1. Depuis quand Goku va à l'école quand il rencontre Bulma ?
2. Depuis quand Goku à 18 balais quand il rencontre Bulma ?
3. Pourquoi Bulma à une moto de la CC alors que les autres roulent en 206 CC ?
4. Y a encore des Renault Megane Sport ?
5. Pourquoi vous avez des tables de cours avec écran tactile et vous continuer à regarder le tableau ?
6. Qu'est ce que Bumblebee fait dans ce film ?
7. Pourquoi Yamsha est moche ?
8. Pourquoi Yamsha est blond ?
9. Il est où le ShiFuMi ?
10. C'est qui cette pute en latex rose ? (On ne saura jamais, puisqu'elle n'ai jamais nommé)
11. Pourquoi Kame Sen'nin c'est pas un pervers ?
12. Mais elle a où la carapace ?
13. Et il est maître de rien du tout y a pas de tortue ?
14. Pourquoi ils reprennent un combat de Matrix ?
15. Pourquoi ils reprennent encore un combat de Matrix ?
16. Mais WTF ?!? C'est quoi cette coupe de cheveux ?
Et ainsi de suite jusqu'à la fin du film.

Mais la scène la plus réussi est sans doute celle de l'effondrement de la maison de Goku. Le grand père, dans la baraque, tout s'écroule. Goku arrive, déplace deux ou trois poutres parce qu'il est colère quand même et là... Pouf... On est dans le jardin. En fait, Goku déplace la maison...

Non mais sérieusement. Comment peut-on assassiner publiquement une œuvre comme celle là en ne respectant rien du tout. RIEN DU TOUT. Donc ce film est une merde. Un bouse. Un déversoir à injure. Et le pire dans tout ça, la question ultime, le summum de l'interrogation : QU'EST CE QUE JAMES MARSTERS FOUT LÀ ? Répondez moi ?

Donc 2. À revoir entre potes des Musclés et afficionado de Toriyama ou encore en tant qu'explorateur de Nanarland.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 376 fois
6 apprécient

Toki a ajouté ce film à 1 liste Dragonball : Evolution

  • Films
    Illustration Les Lundis Décadences

    Les Lundis Décadences

    Parce qu'on m'a dit un jour : "Pour tout critiquer, faut avoir tout fait". Alors tout les lundis, je regarderais un bon gros...

Autres actions de Toki Dragonball : Evolution