👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

La perfection visuelle clôt cette trilogie animée de haute volée faisant pardonner les petits défaut

Rarement on avait vu série de films d’animation aussi réussie, probante et cohérente. Les trois épisodes sont tous bons, la redite est majoritairement évitée et les films ne nous lassent pas, chaque suite parvenant encore à surprendre sur plusieurs points. En équivalence qualitative, on trouvera peut-être aussi celle des « Toy Story » bien sûr, avec un premier film précurseur dans le domaine de l’animation en images de synthèse et un quatrième volet prévu pour cet été. Mais cette trilogie prenant pour base les dragons, les légendes celtiques et les vikings est un must à conseiller à toute la famille, petits et grands pour le plus grand plaisir de nos yeux.

En effet, ces films ont comme atout principal leur animation proche de la perfection. Et si le second épisode avait mis la barre très haut en termes de prouesses visuelles, celui-ci est encore plus impressionnant. C’est une pure merveille de chaque instant pour le regard. Le souci des détails (l’eau, l’herbe, les dragons bien sûr, …), et la fluidité de l’animation inspire le respect. Quant à l’inventivité et la magnificence des décors créé, elles confinent au sublime. On a droit à un mélange des plus beaux paysages nordiques existants au monde, des fjords norvégiens aux terres islandaises en passant par les hautes terres d’Ecosse ou les étendues de verdure canadiennes. C’est proprement incroyable et de voir cette ménagerie de dragons, toute aussi belle, évoluer dans ces environnements somptueux est vraiment un orgasme visuel. Chapeau bas aux animateurs !

Ce délice formel occulte peut-être les petits défauts qui font que ce troisième volet est un poil en dessous de l’excellent second opus. Le méchant est très réussi et sobre pour une fois mais on rit très peu dans « Dragons 3 ». Les gags sont assez rares ou déjà vus dans les précédents, il n’y a aucun nouveau second rôle d’importance et si l’émotion est tout aussi présente, elle ne nous touche pas comme dans le film précédent hormis un beau double final, d’abord émouvant, puis attendrissant. Quant à la logique topographique et tactique des plans du méchant, elle n’est pas très logique justement et permet juste à l’intrigue d’avancer. Mais ça passe vite, ça décoiffe et des morceaux de bravoure visuels comme la découverte du monde caché valent à eux seuls le détour !

Plus de critiques cinéma sur ma page Facebook Ciné Ma Passion.

JorikVesperhaven
7

il y a 3 ans

Dragons 3 : Le Monde caché
Behind_the_Mask
9

♫ Pourquoi c'est si beau, quand je suis tout là-haut ? ♪

A la fin de la séance, forcé de faire ses adieux, le spectateur est sous le coup de l'émotion. Au rythme du générique qui égrène quelques unes des images les plus marquantes de la meilleure série...

Lire la critique

il y a 3 ans

67 j'aime

10

Dragons 3 : Le Monde caché
Sergent_Pepper
7

The Last Parade

Le dernier volet d’une trilogie est une étape délicate : permis par le succès d’un deuxième volet qui a installé la franchise, il oblige le plus souvent à la surenchère, et exhibe la possibilité d’un...

Lire la critique

il y a 3 ans

59 j'aime

10

Dragons 3 : Le Monde caché
93Drake_
10

The World is yours

Je te donne ma critique #49 Bon finalement je me suis décidé à faire une petite critique mais c’est sur mon portable donc un avis vraiment condensé et pas trop long, tout simplement parce que je...

Lire la critique

il y a 3 ans

43 j'aime

4

First Man - Le Premier Homme sur la Lune
JorikVesperhaven
4

Chazelle se loupe avec cette évocation froide et ennuyeuse d'où ne surnage aucune émotion.

On se sent toujours un peu bête lorsqu’on fait partie des seuls à ne pas avoir aimé un film jugé à la quasi unanimité excellent voire proche du chef-d’œuvre, et cela par les critiques comme par une...

Lire la critique

il y a 3 ans

77 j'aime

12

Once Upon a Time... in Hollywood
JorikVesperhaven
5

Tarantino déçoit avec cette belle et clinquante reconstitution bien trop longue et qui ne va nulle p

On l’attendait comme le Messie ce neuvième film de Quentin Tarantino, son avant-dernier s’il maintient ses dires, surtout vu le duo en tête d’affiche qu’il nous propose. En effet, il recrute deux des...

Lire la critique

il y a 3 ans

69 j'aime

15

Don't Look Up - Déni cosmique
JorikVesperhaven
9

Féroce, subversive et totalement jouissive, une satire au casting caviar synthétisant notre époque m

Un superbe cadeau de Noël cinématographique vient de tomber du ciel! C’est le cas de le dire et il tout autant corsé que génialement satisfaisant. Et c’est sur la plus célèbre plateforme de streaming...

Lire la critique

il y a 5 mois

63 j'aime

3