Judge Garland: le scénario, c'est lui

Avis sur Dredd

Avatar Olivier Antoine
Critique publiée par le

C'est simple: il n'y a pas de scénario. Film d'action alors? Oui, sauf que ça n'est pas spécialement nerveux ni tendu ni fou ni rien: si Officer Downe est un nanar, il a au moins le mérite de pousser son délire sans se mettre de limite.
Ici on a une histoire digne d'un épisode de série.
Je ne connais pas le comic mais je suppose qu'il détient tout de même un petit potentiel cyberpunk/post-apo et ténêbre (le personnage de Dredd), et je pensais que ce film allait justement explorer ça, approfondir au cinéma l'univers de Judge Dredd, nous offrir un peu de la psychologie tordue du juge grimaçant, mais non, alors une proposition graphique originale, viscérale, saisissante (comme le fut Sin City en son temps)? Non plus, on a un assez banal film d'action lambda qui pourrait tout aussi bien oeuvrer sous la bannière de n'importe quelle autre franchise, pas spécialement de contenu donc, et comble, tout se passe en un seul et même lieu, clos.
Alex Garland est l'auteur du "scénario" et le moins que l'on puisse dire est qu'il ne s'est pas foulé, difficile d'imaginer qu'il ait pris la tâche au sérieux un seul instant. Ni même que l'ensemble de la production ait vu dans ce Dredd autre chose qu'un simple coup commercial à faire sur le dos du comic et peut-être de la curiosité que pourrait susciter une tentative supplémentaire après celle de 95.
Bref, du ciné ricain dans toute sa splendeur: vide, sûr de lui, sans projet autre que l'argent, tapageur et creux. Seul le personnage de Dredd apporte un petit qq chose sympathique, car Urban s'en sort plutôt bien.
Mais sinon film trés peu intéressant.
Autant revoir The Raid.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 36 fois
1 apprécie

Autres actions de Olivier Antoine Dredd