Double tranchant

Avis sur Du sang et des larmes

Avatar Jericho
Critique publiée par le

Une drôle d'impression un peu ambivalente à la fin de ce visionnage.

Les moins d'abord :
Je déteste le côté propagande Américaine tellement ancrée dans notre époque qui vise à fabriquer un sentiment patriotique grâce à une tournure médiatique assumée du cinéma hollywoodien. je le comprend pour les besoin politique et humain (comment envoyer des soldats sur ces fronts s'ils ne sont pas convaincu d'être des héros ? comment faire qu'ils s'en sorte en vie s'il ne sont pas convaincus de faire ce qu'il faut une arme à la main ?) mais j'ai toujours trouvé ça extrêmement gênant ! Les personnages sont très romancés et j'ai noté à plusieurs reprise l'aspect manichéen "on est les gentils. Afgans = Talibans ou allié des Talibans. Taliban = méchants". C'est ce qui fait que je n'ai pas aimé toute la première moitié du film où

on met en exergue les gentil Navy Seals qui respectent les accords et les règles du jeu de la guerre et les vilains Afgan tous susceptibles d'être des informateurs des Talibans. L'accent est vraiment mis sur le fait que la pauvre unité est victime de la méchanceté de ces fanatiques aveugles et c'est très bateau.

Je reviendrait plus tard sur ce point.
Je garde également un goût amer de la phrase de clôture. Elle fait bien entendu référence au ses frère d'arme que le personnage principal a perdu au combat. Elle appui aussi le fait -interprétation personnelle- que la vie quoiqu'il arrive est un combat, mais je trouve ça bien mal formulé pour la VF en tout cas (je n'ai pas vérifié la VO) excluant selon moi tout facteur humain de compassion quand un être humain se retrouve en face d'un de ses semblable sans distinction aucune. J'ai trouvé dommage d'en arriver là après les scènes superbe d'humanité de la seconde partie. Bien que j'entende tout à fait le contexte réel de cet histoire je n'aime pas la maladresse avec laquelle est amenée cette conclusion.

Les plus maintenant :
Visuellement c'est plutôt bon. On nous évite de trop gros poncif scénaristique tout en restant dans un schéma qui n'a rien d'original mais somme toute les classiques ne meurent jamais.
La grosse surprise c'est l'inversion soudaine de la situation dans le film et le parallèle fait en symétrie par rapport à la première partie.
A partir du moment où le personnage principal se retrouve dans une situation similaire à celle

des bergers pris en otages du début,

le film prend tout son sens. Il met soudain l'accent non plus sur l'héroïsme mais sur le facteur humain. Cette tentative d'éviter de tomber dans le manichéisme est d'une fraicheur émouvante et porte un sentiment d'espoir en l'Homme. Il met au premier plan l'héroïsme non pas du guerrier, mais l'héroïsme de l'homme véritable dans son quotidien. celui qui tend la main, celui qui se met en danger pour sauver son prochain, celui qui a choisi d'oublier les distinctions et le combat armé au profit d'un combat plus grand, plus spirituel, et bien plus engagé : briser le cycle de la violence et de la haine.
Au final, celui-là est récompensé par le don de soi et il est riche à tout jamais de son geste. C'est cela que je retiens de ce film et de sa fin : même si le côté "cavalerie" du support apporter par les Américain qui veulent récupérer leur soldat ce que l'on retient, c'est la gratitude sincère, la victoire de la vie et la sagesse de la paix.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 257 fois
Aucun vote pour le moment

Jericho a ajouté ce film à 1 liste Du sang et des larmes

  • Films
    Cover Snipers & Sharpshooters

    Snipers & Sharpshooters

    Retrouvez-moi sur Deviant Art avec le groupe : http://crack-shooters.deviantart.com/ Merci au wiki : http://www.imfdb....

Autres actions de Jericho Du sang et des larmes