Beyond the Call of Duty

Avis sur Du sang et des larmes

Avatar Phenixy
Critique publiée par le

Du Sang et des Larmes, en plus d'un titre FR qui annonce la couleur, est un film d'une honnêteté totale: le trailer ne vous mentira pas et vous permettra de savoir rapidement si vous êtes dans la cible, à savoir fan de films de guerre à tendance 'Murica fuck yeah, mais nuancé par des images d'une dureté assez peu commune. Si vous êtes également joueur de FPS militaires, restez dans le coin aussi, on va parler gros flingues.

Lone Survivor raconte donc l'histoire d'une escouade de Navy Seals (l'unité d'élite de la marine US) envoyée en opération en Afghanistan afin de capturer un chef taliban. Après une longue intro sauce Freedom, nos boys sont envoyé en pleine montagne jusqu'à leur cible, mais un imprévu les confrontera à un dilemme moral nécessitant ou non de briser les "Rules of Engagement" de la Convention de Genève. Après avoir fait le choix de la Démocratie et de la Liberté, nos 4 soldats d'élite se retrouveront DANS UN SACRÉ MERDIER.

Et là le film bascule. Exit les valeurs morales et les drapeaux qui volent au vent, Lone Survivor nous amène à la raison la plus primaire de tout conflit humain depuis la nuit des temps: la Survie. Traqués comme des bêtes pendant des jours, nos Seals nous ferons comprendre que la guerre c'est finalement pas comme dans Call of Duty. Les ennemis savent aussi viser, une balle d'AK47 ou de Pecheneg dans la jambe vous ralentit, vous fait mal et ne se soigne pas avec un medkit ou avec 5s d'auto-regen derrière un rocher; et noyé sous les ennemis même le plus surentraîné des soldats a peur, et pleure à l'idée de ne pas retrouver les siens.

Vétéran d'Operation Flashpoint ou d'ArmA, toi qui après un assaut raté sur une base russe s'est retrouvé à se cacher dans une forêt en boîtant, viseur tremblant à cause de la balle logée dans ton bras droit, traqué par les Spetznatz, ce film te parlera bien plus qu'au joueur moyen de COD ou Battlefield. Car malgré son vernis patriotique pro - liberté à l'américaine (dont on nous resserre une grosse couche à la fin), Lone Survivor arrive brillamment, par son rythme, sa force et le réalisme de sa violence à nous faire ressentir que la guerre est sale, rude, et très loin d'être un divertissement.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1445 fois
31 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Phenixy Du sang et des larmes