👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Expérience totale et pari réussi

Lecteur du premier tome, après avoir vu plusieurs fois la version de Lynch et beaucoup apprécié, j'étais d'abord assez sceptique sur l'intérêt d'une nouvelle version.
Mais hier soir, j'ai pris un grand plaisir à visionner cette relecture de l'œuvre de Frank Herbert.
Incontestablement, il faut absolument voir ce film en salle, car c'est une véritable expérience de cinéma qui doit se vivre dans les conditions d'une salle obscure.

D'abord c'est le son qui m'a scotché, pas tellement la musique mais surtout les effets sonores qui sont exceptionnels. Un soin énorme a manifestement été appliqué aussi bien aux bruits des vaisseaux petits ou gros, qu'à la fameuse voix, ou bien aux sons produits par les vers. Même les silences, bien utilisés acquièrent une densité surprenante. J'avoue que la musique proprement dite m'a moins marqué mais ce n'est pas forcément une mauvaise chose et j'ai l'impression qu'elle vient surtout soutenir le propos sans jamais s'y substituer. Je ne crois pas que le réalisateur ait souhaité installer des thèmes musicaux signatures pour la saga.

Visuellement le film est époustouflant, que ce soit dans les décors naturels utilisés, les plans dans l'espace, les angles de caméra (le décollage d'un vaisseau qui sort de l'eau). La maitrise est totale et l'imagerie SF impressionnante de précision, réalisme et d'imagination. Aucun fausse note ne vient ternir le sentiment de découvrir un monde complexe et immense qui nous serait dévoilé.

Les acteurs sont très bons dans l'ensemble avec une mention spéciale pour Chalamet et Momoa et un petit bémol pour Rebecca Ferguson qui pleure assez mal je trouve.
En terme d'incarnation, je trouve qu'il est audacieux de confier à Chalamet des rôles de héros puissant et dangereux, comme dans "The King" ou "Dune", vu son petit gabarit et sa stature presque enfantine malgré ses 25 ans. Mais force est de constater que son jeu d'acteur rend crédible ce qui autrement serait à la limite du risible. Chapeau à lui donc.

Enfin le rythme, s'il est plus lent et posé que chez Lynch, c'est pour le meilleur, l'histoire y gagne en épaisseur et les scènes d'action n'en prennent que plus de relief. Le choix d'avoir couper l'histoire en deux permet cela et évite les accélérations narratives qui donnaient chez Lynch la facheuse impression qu'on avait plus le temps de raconter...

Inévitablement, on en vient si l'on a vu le film de 1984, à comparer les choix de représentation et dans ce registre, je trouve que certaines visions de Lynch sont indéniablement plus marquantes, en particulier la façon très personnelle dont il dépeignait la perversion des Harkonnen. Autre sommet pour moi non dépassé par Villeneuve, l'apparition du navigateur de la guilde dans son sarcophage immense et vitré, caché par le gaz d'épice et sous les traits d'une sorte de poulpe flottant. Si ces interprétations de Lynch proviennent directement de son propre univers visuel et phantasmatique et sont en fait étrangères au livre, il n'en reste pas moins qu'elles donnaient au film une patte unique qu'on discerne plus difficilement dans l'œuvre de Villeneuve dont l'imaginaire est moins directement identifiable.

Enfin, il me faut dire un mot des Fremen. Globalement nous les voyons assez peu, car ce sera le sujet du tome 2 probablement. Mais le peu qu'on nous montre est enthousiasmant et intelligent.
Seul regret: le fait de gommer les emprunts à la religion musulmane, provenant du livre et qui apparaissaient encore chez Lynch. Ainsi, dans ce film américain post 11 septembre, plus de référence au Jihad. Cela dit à ce stade de la narration c'est peut être normal en fait...

Vivement le tome 2...

Nicolas_Jouve
8
Écrit par

il y a 8 mois

2 j'aime

Dune
B_Jérémy
9
Dune

Blockbuster d'auteur époustouflant !

Je fais des rêves. Sur une fille d'Arrakis. J'ignore ce que ça signifie. Les rêves font de belles histoires. Ce qui compte c'est quand on est éveillé. Dis donc, tu as pris du muscle. Ah...

Lire la critique

il y a 8 mois

156 j'aime

140

Dune
Goomba_KingSize
5
Dune

Une traversée du désert

En préambule, je tiens à préciser que je n'ai ni lu le roman, ni vu la première adaptation de 1984. Je me considère également comme étant profane en matière de cinéphilie. Non pas que je déteste le...

Lire la critique

il y a 8 mois

134 j'aime

47

Dune
Procol-Harum
7
Dune

Le sable dont les rêves sont faits

S’il faut le voir pour le croire, alors nous croyons rapidement : en une poignée de scènes seulement, Dune flatte la rétine par ce visuel duquel germe une floraison de lumière et de clair-obscur,...

Lire la critique

il y a 8 mois

134 j'aime

1

Le Feu sur la montagne
Nicolas_Jouve
10

Critique de Le Feu sur la montagne par Nicolas_Jouve

Edward Abbey sait raconter les histoires. Dans les siennes, la nature est souvent un personnage de premier plan et le Feu Sur La Montagne ne fait pas exception à la règle. Ce récit livre des visions...

Lire la critique

il y a 7 mois

Wanderlust
Nicolas_Jouve
7
Wanderlust

Un petit bijou

Une série extrêmement bien jouée avec des acteurs toujours justes. Toni Colette joue une partition parfaite et ses partenaires de jeu sont tous à la hauteur. Les histoires périphériques n'ont pas un...

Lire la critique

il y a 9 mois

The Vanished
Nicolas_Jouve
2
The Vanished

Passez votre chemin

Recommandé à 98% me disait Netflix... Ne l'écoutez pas et préférez Seven ou une partie de pêche.... D'abord les acteurs sont plutôt mauvais avec une mention spéciale pour la mère qui surjoue tout. Le...

Lire la critique

il y a 9 mois