👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

• Dans la bande-annonce du film on voit notamment des soldats apeurés, mais aussi transis de froid attendant sur une jetée, tandis que la météo ne semble guère clémente avec un ciel gris, voire pluvieux. L'affiche semble aussi confirmer cette impression de mauvais temps, avec une mer agitée, un épais brouillard, à moins qu'il ne s'agisse de la fumée du navire en arrière-plan coulé par les Stukas allemands.
En fait, il fit à l'inverse relativement beau temps durant une bonne partie de l'opération Dynamo, qui a permis, pour rappel, de rapatrier 338 226 soldats, dans des conditions dramatiques (bombardements, embarcations coulées, soldats noyés...). Vu la nature du sujet, on ne peut imaginer que Christopher Nolan soit passé outre ce "détail" qui n'en est pas un. Car sans beau temps, jamais cette évacuation n'aurait pu se faire. Du moins, pas dans de telles proportions, pour ce qu'on appelle "le miracle de Dunkerque." (Source : Allociné)

• Christopher Nolan a limité au minimum les images de synthèses, "très coûteuses et moins authentiques". "Nous avons tourné dans les rues de Dunkerque n'ayant pratiquement pas changé depuis 1940", raconte-t-il. Le réalisateur a même fait appel à un directeur artistique à la retraite, mais qui avait travaillé à ses côtés pour Batman Begins. "Il nous a fait part de son savoir-faire. Par exemple, malgré les 2000 figurants à notre disposition, nous voulions amplifier l'effet de foule et donc nous avons utilisé des peintures représentants des soldats morts dans le fond de l'image". (Source : Le Figaro)

• La production de Dunkerque a mobilisé plusieurs anciens navires de guerre, dont le Maillé-Brézé, un escorteur de la Marine nationale, classé monument historique et transformé en musée flottant à la fin des années 1980. Basé à Nantes, il a été remorqué jusqu'à Dunkerque pour servir de décor au film. Il a pourtant été construit en 1955, 15 ans après l'"Opération Dynamo". Mais quelques aménagements ont permis de lui donner une apparence un peu plus ancienne. Les quelques navires mobilisés sur Dunkerque paraissent peu nombreux au regard des 850 bateaux mobilisés en 1940 pour l'évacuation de Dunkerque. (Source : France TV Info)

• Avec Dunkerque, Christopher Nolan s'attaque pour la première fois au film de guerre. Comme Kubrick (Les Sentiers de la Gloire, Full Metal Jacket), Spielberg (Il Faut Sauver le Soldat Ryan, Cheval de Guerre), Coppola (Apocalypse Now), Stone (Platoon), Eastwood (Mémoire de nos Pères, Lettres d'Iwo Jima) ou Malick (La Ligne Rouge) avant lui. Mais à la différence de ces grands maîtres du cinéma américain, Nolan a choisi d'explorer une histoire strictement européenne, avec la bataille de Dunkerque et l'"Opération Dynamo" de 1940. Un sujet très peu abordé jusqu'à présent à Hollywood. Les précédents long-métrages qui s'y sont intéressés sont britanniques (Dunkerque de Leslie Norman en 1958, Reviens-moi de Joe Wright en 2007) ou français (Week-end à Zuydcoote d'Henri Verneuil en 1964). Dans Reviens-moi, la plage de Malo avait été recréée à Redcar, dans le Yorkshire, au nord-est de l'Angleterre, le temps d'un plan-séquence époustouflant. Christopher Nolan, lui, a choisi l'authenticité en venant tourner sur les lieux mêmes de cet épisode dramatique. (Source : France TV Info)

oaristyss
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Les films cultes, Les meilleurs films de 2017 et Films vus (ou revus) en 2018

il y a 3 ans

Dunkerque
Sergent_Pepper
4
Dunkerque

Sinking Private Nolan

Voir Nolan quitter son registre de prédilection depuis presque 15 ans, à savoir le blockbuster SF ou du super-héros, ne pouvait être qu’une bonne nouvelle : un écrin épuré pour une affirmation plus...

Lire la critique

il y a 5 ans

193 j'aime

36

Dunkerque
guyness
4
Dunkerque

Effets de Manche

J'ai pleinement conscience de l'extrême prudence, de la taille des pincettes qu'il me faut utiliser avant de parler sans enthousiasme excessif d'un film de Christopher Nolan, tant ce dernier a...

Lire la critique

il y a 5 ans

177 j'aime

56

Dunkerque
Halifax
9
Dunkerque

La Grande Evasion

La jetée, une semaine La mer, un jour Le ciel, une heure Trois lieux, de multiples histoires, un seul objectif : s'échapper pour survivre. Christopher Nolan ne s'embarrasse pas de contexte. Puisque...

Lire la critique

il y a 5 ans

157 j'aime

8

Her
oaristyss
10
Her

"I'm yours and i'm not yours"

C'est beau. C'est magnifique. Touchant et drôle à la fois. Ce film nous met en pleine face la société qui sera peut-être la nôtre dans 10 ou 15 ans. On comprend que Theodore s'attache à cette voix,...

Lire la critique

il y a 7 ans

7 j'aime

Grâce à Dieu
oaristyss
8

Anecdotiquement parlant..

Tourné dans le plus grand secret, afin de ne pas ébruiter son sujet, Grâce à Dieu s'intéresse au silence de l'Eglise face aux agressions sexuelles subies par des enfants, et s'inspire de l'affaire du...

Lire la critique

il y a 3 ans

6 j'aime

La Vie d'Adèle - Chapitres 1 et 2
oaristyss
9

Critique de La Vie d'Adèle - Chapitres 1 et 2 par oaristyss

N'ayant trouvé personne pour m'accompagner au cinéma pour aller voir ce film, j'ai du attendre plusieurs mois afin de pouvoir le visionner en assez bonne qualité sur Internet. N'ayant pas encore lu...

Lire la critique

il y a 8 ans

6 j'aime

1