Avis sur

Earthlings par Charlouille .

Avatar Charlouille .
Critique publiée par le

C’est en faisant des recherches sur Joaquin Phoenix, et pour créer une continuité à ma lettre ouverte, que je suis tombé sur le nom de « Earthlings » qui signifie « Terriens ». Utilisant des caméras cachées et des images jamais montrées, ce documentaire de Shaun Monson résonne comme une chronique, une alarme criante de la conduite humaine face au monde animal.

Narré par Joaquin Phoenix sur une musique composée par Moby, Shaun Monson nous entraine au plus profond du néant et de l’horreur humaine. Attention, sensations extrêmement fortes au rendez-vous.

Le documentaire débute sur des plans de la planète Terre avec une musique planante, façon Moby. Les animaux se dévoilent, Joaquin commence à parler. Puis vient le sujet du film : L’homme. Le film débute tranquillement, exposant les points qui seront abordés durant l’heure et demie qui va suivre. Le premier carton annonce : Part One – PETS.

Le film est lancé, accroche toi à ton canapé, éloigne toute nourriture environnante et apprête toi à assumer en intégralité ta culpabilité et ton sens de la bêtise. Joaquin cite des noms connus, des faits historiques, nous parle de domination, de pouvoir. Pendant ce temps nous assistons à toutes les sortes de maltraitances sur les animaux. Vient alors le sujet de la nourriture, les abattoirs, le traitement fait aux animaux, qu’ils soient casher ou non.

La suite ici :

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 321 fois
1 apprécie

Charlouille . a ajouté ce documentaire à 2 listes Earthlings

Autres actions de Charlouille . Earthlings