À poêle

Avis sur Eating Raoul

Avatar OVBC
Critique publiée par le

Ce coup-ci, je ne résiste pas à ouvrir une parenthèse pour une petite session estivale de ciné-club avec une oeuvre fraîche, jubilatoire, cartoon même et injectée d'humour noir.

Le regretté Paul Bartel, plus connu pour "La Course à la mort de l'an 2000", est un auteur, un must de la comédie américaine qui se sert autant du cinéma Z et cheap à la TROMA que de la comédie sociale sur fond de rêve américain totalement pulvérisé. Comédie sans scrupule, intelligente et dynamique, Eating Raoul n'est pas sans rappeler "C'est arrivé près de chez vous", jouant sur des codes puritains face à la dépravation sociétale.

Je vous invite grandement à jeter un petit coup d'oeil à cette comédie américaine, au moins à la hauteur des comédies de classe de John Landis (Un Fauteuil pour Deux, Un Prince à New York, The Blues Brothers... et même les clips cultes Thriller et Black or White de Michael Jackson). Et puis quand on apprend en plus que pour financer son film, le gars a fait ça lui-même en tournant au compte-goutte selon que l'argent lui tombait et tout ça dans pratiquement un seul et même appartement promis à la démolition, ça force le respect. Décidément Eating Raoul est à la poêle ce que Bernie (Albert Dupontel) est à la pelle !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 171 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

Autres actions de OVBC Eating Raoul