Prévisible

Avis sur Écrire pour exister

Avatar Gronaldo
Critique publiée par le

Quand on me dit que c'est adapté de faits réels je ne peux m'empêcher de me dire qu'il y a 2 explications :
- ces gens (les vrais) étaient assez idiots
- ces gens (ceux qui ont fait le film) étaient assez idiots

il parait aussi que ça étudie un peu l'film au lycée, pas très étonnant non plus au fond
dés l'début du film les mecs t'annoncent la couleur, 3 noichs débarquent soudainement d'une bagnole et s'mettent à attaquer 2 latinos (dont un mec et une meuf qui elle fait parti des protagonistes principaux), comme ça sans raisons apparentes, les 2 latinos fuient, le mec réussit à choper son gun dans son sac, se retourne et dit à la fille de fuir. Pendant que la fusillade éclate, la meuf court à toute jambe et au détour d'une ruelle tombe sur une bande de blacks, une meute de black plutot, ouai les mecs se retournent lentement façon zombies ou bêtes sauvages, et laissent les meufs de leur clan de sauvage tabasser la latina.

Cela symbolise bien cette bien pensance gerbante qui fait partie intégrante du film et se ressent dans la forme comme le fond, quand je regarde ça ça fait plus ressortir en moi mon côté communautariste que peace & love, tout m'a blasé dans ce film, faites l'amour pas la guerre etc, comme si en vérité c'était aussi simple, comme s'il n'y avait pas de business pour lesquels les communautés se battent...Comme si c'était aussi simple et qu'il suffisait d'instruire ces sauvages de noirs, cambodgiens et latinos à coup de morale sur la shoah pour que les fusillades cessent et pour que toute cette classe de têtes à claques se tiennent tous la main.

Mais bien sur on ne rate jamais une occasion de nous remettre l'holocaust devant la gueule, comme si on avait oublié, encore une manière de hierarchiser les souffrances et de foutre au placard celles des autres, devant ces vieillards qui ont été envoyés à auschwitz et ces dessins de juifs au nez prohéminant.

"Le devoir de mémoire" lol, bon c'est pas bien grave après tout pourquoi pas, mais pourquoi faire si dégoulinant et niaiseux ? Si téléphoné ?

sinon à part ça bon le film pourra plaire aux jeunes de 16 ans élevé avec la culture MTV, pas à Kemi Seba. Et pourtant certains personnages sont touchants, quelques passages valent le détour, mais trop d'hypocrisie et de bien pensance nauséabonde pour que j'puisse mettre plus, ce film qui était sensé développer un message fort, tombe dans tout les travers qu'il aurait du éviter, et ne propose aucun développement, aucune réflexion serieuse.
La bande son est bonne aussi.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2053 fois
14 apprécient · 10 n'apprécient pas

Autres actions de Gronaldo Écrire pour exister