Touch the sky

Avis sur Eddie the Eagle

Avatar Flaw 70
Critique publiée par le

Les films inspirés d'une histoire vraie sont monnaies courantes dans le paysage cinématographique au point que l'on ne se laisse plus surprendre par ce genre de films. Mais quand un de ceux-ci est produit par Matthew Vaughn, là ça pique instantanément notre curiosité. Muni d'un casting qui a une certaine classe et mis en scène par Dexter Fletcher, plus connu pour sa carrière d'acteur que celle de réalisateur, le film s'intéresse à l'histoire d'un loser magnifique qui a défié les probabilités pour accomplir son rêve. L'histoire d'un héros moderne. Tout est donc réuni pour avoir un biopic plus original et loufoque que l'on en a l'habitude, s'imposant comme un vent de fraîcheur au sein de ce genre calibré. Tout n'est pas surprenant ou réussi dans ce film, mais il faut reconnaître qu'il à l'audace d'arriver à faire passer un très bon moment et marque par sa sincérité débordante.

Le scénario suivra un cheminement assez classique. Eddie étant un personnage qui s'impose par sa détermination, il s'engagera dans une voie prévisible où l'on va suivre son entraînement, ses échecs, ses doutes pour ensuite nous amener à sa réussite. Plus qu'un biopic, le film est régit par les règles du feel good movie et dans cette optique il décide de ne pas trop se prendre la tête et de chercher l'humour et l'efficacité. Quitte parfois à céder à quelques clichés lorsqu'il développe la vie de famille d'Eddie, lorsqu'il caractérise son coach et qu'il traite de leurs relations ainsi que quand il s'intéresse au trauma même du coach. C'est clairement déjà-vu mais le récit à une manière assez fraîche et pas trop lourde de traiter ça, ce qui fait que dans l'immédiat, cela fonctionne. Parce que l'aboutissement de tout cela, ce révèle assez original et novateur. La réussite qu'entreprend Eddie se montre plus audacieuse que l'on peut l'imaginer surtout quand l'on ne connait pas son histoire. L'intrigue à aussi le bon goût de ne pas prendre ses personnages de haut et fait preuve d'une belle sincérité qui rend l'ensemble très attachant. On regrettera peut être des "méchants de service" un brin trop caricatural et un final trop pompeux mais l'humour fonctionne suffisamment bien pour nous faire oublier ça et nous faire sortir du film avec un léger sourire.
Le casting est impeccable. Taron Egerton tient le film sur ses épaules et offre une prestation touchante et incroyablement juste. Tantôt gauche, tantôt déterminé et parvenant à être tout aussi naïf que très conscient des enjeux que son aventure représente, il incarne son personnage à la perfection et parvient à le rendre très attachant. Hugh Jackman fait un cabotinage savoureux dans son rôle de coach alcoolique et assez beauf tout en parvenant aussi à trouver la justesse de son rôle pour brosser un personnage plus profond et intéressant que l'on peut croire de prime abord. Le reste du casting n'est pas en reste est ce montre tous très bon dans les limites de leurs rôles, certains étant forcé d'être dans la caricature par l'écriture. On notera aussi la présence appréciable de Christopher Walken et Jim Broadbent.
La réalisation dispose d'une photographique quelque peu générique mais appréciable par moments, notamment dans des phases nocturnes très bien éclairés ou lorsque que le film reproduit des émissions d'époques travaillant assez bien le grain de l'image. Le montage est linéaire mais efficace offrant plutôt un bon rythme au film et les musiques s'imposent comme des bonnes surprises. Que ce soit les compositions légèrement plus rock ou celles au synthé très typé électro des années 80, elles dynamise le film et accompagne à merveille les scènes. On regrettera juste une thème au piano qui est un peu trop pompeux mais qui n'intervient que peu souvent. La mise en scène de Dexter Fletcher est classique et maîtrisée. Elle manque un peu de fraîcheur mais dispose de quelques bonnes idées notamment dans les passages en sauts à ski. En dehors de ça, il est vrai qu'elle tend parfois vers la fadeur étant plus proche dans ses scènes de dialogues du téléfilm de luxe que le film de cinéma. Après elle fait le job et raconte son histoire même si elle le fait de manière traditionnelle.

En conclusion Eddie the Eagle est un bon film. On peut lui reprocher d'être un feel good movie classique, d'avoir une réalisation qui manque d'envergure ou encore d'user de beaucoup trop de clichés du genre mais on ne peut pas lui enlever le fait qu'il fonctionne. Sincère et attachant, à l'image de son personnage principal, le film est efficace, drôle et donne clairement la patate. Ce n'est pas ce qui révolutionnera le genre ni même le cinéma mais il représente ce qui se fait de mieux dans sa catégorie. Il s'impose par sa fraîcheur, son casting exemplaire et son message optimiste sans tomber dans trop de lourdeur. Le final est peut être légèrement pompeux mais il arrive habilement à déjouer cet effet. Ce n'est clairement pas un grand film ou un exploit grandiose mais c'est une belle réussite, une que l'on n'attendait pas et c'est ce qui l'a rend si précieuse. Le film est finalement le portrait parfait de son personnage.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 746 fois
5 apprécient

Autres actions de Flaw 70 Eddie the Eagle