👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Alexis Michalik, déjà auteur de la pièce du même nom, réalise avec "Edmond", un film comme on aimerait en voir plus souvent. C'est un film drôle, plein de belles idées, qui sublime les choses et ne se pose pas pour autre chose qu'un immense hommage aux néo-romantiques du théâtre.

Car "Edmond" est une mise en abyme dans un Paris début de siècle dernier, quand le cinéma émerge et le théâtre se renferme sur le style vaudeville. Tout est faux dans le film, sauf les personnages. Tout est inventé sur comment Edmond Rostand est parvenu à écrire son chef d’œuvre, "Cyrano de Bergerac".

Car oui, on rend ici autant hommage à un des plus beaux textes du théâtres, mais aussi à cet auteur qui n'avait rien pour lui, vu qu'il écrivait encore en vers quand la prose prend le dessus au théâtre et parle d'amour quand on préfère parler de la trahison. Mais c'est aussi un hommage au théâtre tout simplement, aux grands noms qui ont fait sa renommée, qui ont fait rêver et celles et ceux qui nous font encore rêver aujourd'hui.

Et pour cela il fallait un casting à la hauteur. Autant dire que c'est le cas ! D'abord, un immense bravo à Thomas Solivérès qui incarne avec fougue et passion un Rostand neurasthénique mais amoureux de l'art (et pas que). Il porte tout le film sur ses épaules étant de chaque plan et on peut dire que c'est un sacré pari ! Mais pari gagné !
Ensuite on retrouve Olivier Gourmet qui incarne l'immense acteur de théâtre (qui a existé) Constant Coquelin avec cabotinage et traits de génie. Il nous emporte dans sa passion pour le théâtre et son envie de faire vivre les plus beaux et grands personnages. Mais quand il demande une nouvelle pièce à Rostand, c'est en lui laissant quelques semaines pour l'écrire ! Et il la veut flamboyante !
Mathilde Seigner incarne divinement Maria Legault qu'on imagine bien comme cela, tout comme Sarah Bernhardt incarnée par une Clémentine Célarié en grande forme !
Léo, l'ami comédien de Rostand dans le film, est joué avec un cabotinage des plus savoureux par Tom Leeb. Et je dois dire que pour moi Lucie Boujenah est un peu ma révélation du film. Elle crève l'écran.

Mais le plus intéressant c'est le cœur du film. D'abord, je dois le dire, j'adore Edmond Rostand, il est pour moi un des auteurs les plus intéressant et intense de son époque. Ses dialogues sont toujours ciselés et les situations jamais simplistes. Et, vous l'aurez compris, "Cyrano de Bergerac" est pour mois une des pièces les plus belle qu'il soit.

C'est donc avec fougue que Michalik porte à l'écran son amour du théâtre, des textes et des acteurs.
Il offre une vision optimiste et belle de la création, de la vie. Il se joue de nous en nous faisant croiser des figures de l'époque dans des cadres incongrus, il s'amuse de ce Paris fantasmé d'une époque qui n'était pas aussi reluisante que ce que l'on imagine. Bref il nous entraine dans une imaginaire fou et cela fait du bien.

Bref, courrez voir ce film vous ne le regretterez pas du tout ! C'est même l'inverse : vous en ressortirez j'en suis certain avec le sourire et ... une furieuse envie d'aller au théâtre !

FabienMallet
9
Écrit par

il y a 3 ans

Edmond
Sergent_Pepper
7
Edmond

Course en scène

Alexis Michalik l’a dit très tôt : sa pièce de théâtre, immense triomphe des saisons précédentes sur les planches, fut d’abord un projet cinématographique. Son adaptation à l’écran est donc à voir...

Lire la critique

il y a 3 ans

48 j'aime

6

Edmond
LADYA
5
Edmond

EDMOND : Les Grosses Ficelles et l'éloge du Factice.

Nous ne ferons pas un procès en originalité à ce film, même si écrire sur la genèse imaginaire d'un chef-d’œuvre est un mode de mise en abyme assez fréquent (on pense à Shakespeare in Love qui était...

Lire la critique

il y a 3 ans

35 j'aime

3

Edmond
Plume231
8
Edmond

Et il tire sa plume !

Dans Edmond, Alexis Michalik (qui a adapté et réalisé lui-même le passage du théâtre au cinéma de sa pièce !) n'a nullement l'ambition de faire dans le biopic traditionnel, mais a choisi plutôt de...

Lire la critique

il y a plus d’un an

33 j'aime

6

Yao
FabienMallet
8
Yao

Le temps passe et il est.

Il est des films que vous allez voir en pensant trouver un comédie sympathique, et qui vous touche pour tout autre chose. Yao est de ces films. Yao, c'est un film initiatique, de rencontres,...

Lire la critique

il y a 3 ans

9 j'aime

Shéhérazade
FabienMallet
10

Le réel, la violence et l'amour.

Il est rare que je mette 10 à un film, mais celui-ci, qui pourtant est le premier film de Jean-Bernard Marlin, qui pourtant a quelques loupés, aura cette note et sans souci ! Il est rare qu'un film...

Lire la critique

il y a 3 ans

9 j'aime

Midsommar
FabienMallet
10
Midsommar

Expérience éprouvante mais nécessaire.

Si vous n'avez pas vu ce film et que vous comptez le voir avant qu'on ne vous en ait trop parlé, passez votre chemin pour l'instant ou ne lisez que le début de la critique. Merci. De quoi ça parle...

Lire la critique

il y a 3 ans

8 j'aime

2