Sur les traces de "Rio Bravo", Howard Hawks engage John Wayne, Robert Mitchum et James Caan

Avis sur El Dorado

Avatar brunodinah
Critique publiée par le

Sur les traces de son "Rio Bravo", Howard Hawks retrouve ses personnages fétiches : John Wayne en vieux bougon grincheux ; Robert Mitchum en shérif alcoolique ; James Caan en jeune prétentieux. "El Dorado" (1966) joue admirablement bien la carte du clasicisme en appuyant sur l'importance des dialogues qui ne servent à rien. Ces dialogues permettent d'alterner les scènes de fusillade et les moments calmes. D'ailleurs, John Wayne, sur qui l'aura du film repose, le montre admirablement bien : vieux bougon taciturne, il participe à ces dialogues en mettant en avant son expérience de cow boy. En cela, il inflige au western le style crépusculaire, démystifiant la légende de l'Ouest. Robert Mitchum ("La nuit du chasseur", "Les nerfs à vif") aide aussi mais reste pathétique dans ce rôle (aujourd'hui, 2011). James Caan ("Le parrain", "L'effaceur", "Le solitaire") apporte sa touche d'arrogance et est l'atout charme de ce western. Brillamment réussi, "El Dorado" ne possède plus le charme visuel d'antan mais se laisse regarder jusqu'à la fin. Finalement, un film vieillot qui se laisse regarder pour sa tête d'affiche (Wayne/Mitchum/Caan). Uniquement. Dommage...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 293 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de brunodinah El Dorado