👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Un western de Hawks avec John Wayne, un alcoolo, un vieux, un jeune puceau et une nana, tous coincés dans une prison, eh ben non ce n'est pas Rio Bravo. Sept ans après, le facétieux Howard s'amuse et s'offre un crypto autoremake. Nettement moins bon, mais à la bonhomie communicative.

John Wayne joue John Wayne, ça il sait faire mieux que personne.
Bob Mitchum joue Dean Martin, bien sale et drôle en pochtron, ça il sait faire presque mieux que personne.
James Caan, qui n'a pas encore sa tête de James Caan (mais déjà ses très larges épaules), est super, bien mieux que ce gros nase de Ricky Nelson.
Le vieux (Arthur Hunnicutt), qui prend le rôle de Walter Brennan, est parfait.
La fille (une dénommée Charlene Holt) par contre n'arrive pas à la cheville d'Angie Dickinson.
Mis à part ce léger bémol, le casting est royal. Le film repose à 99% dessus.

L'histoire met un peu de temps à se lancer, mais la première heure passée, ce n'est que pur bonheur. Ça trucule à tout-va, Hawks, ce magicien de la comédie, se lâche. Youpi !
Les deux masses viriles que sont John Wayne et Robert Mitchum finissent même comme des merdes, accrochées à leur béquille.

Pruneau
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Westerns de shérifs et Westerns de mercenaires

il y a 10 ans

25 j'aime

10 commentaires

El Dorado
Docteur_Jivago
9
El Dorado

Les temps changent... mais Hawks reste fidèle à lui-même.

Pour ne pas devoir affronter son vieil ami le shérif Harrah, Cole Thorntorn refuse un travail consistant à déloger une famille. Mais c'est pour ce même ami qu'il reviendra quelques mois plus...

Lire la critique

il y a 7 ans

28 j'aime

3

El Dorado
Pruneau
8
El Dorado

Encore Bravo

Un western de Hawks avec John Wayne, un alcoolo, un vieux, un jeune puceau et une nana, tous coincés dans une prison, eh ben non ce n'est pas Rio Bravo. Sept ans après, le facétieux Howard s'amuse et...

Lire la critique

il y a 10 ans

25 j'aime

10

El Dorado
Kowalski
8
El Dorado

Pâle copie? Oh que non!

Fin des années 60, période difficile pour les réalisateurs "classiques". Hollywood connaît une mutation qui voit le déclin de réalisateurs tel Hitchcock ou Ford pour laisser la place à de nouvelles...

Lire la critique

il y a 7 ans

23 j'aime

4

Django Unchained
Pruneau
5

Amour chaînes

En se concentrant purement sur une exégèse westernienne du film, on va dire qu'il y a trois inspirations différentes. La première se place dans la tradition assez classique du western. On est au...

Lire la critique

il y a 9 ans

69 j'aime

7

Winchester 73
Pruneau
9

C'est bath Mann

Un Anthony Mann avec James Stewart, rien de plus classique. Sauf que le personnage principal est une winchester 73. Carabine à 15 coups, surnommée "the gun that won the west », elle attire à elle...

Lire la critique

il y a 11 ans

48 j'aime

14

Au service secret de Sa Majesté
Pruneau
8

Lord of the Rigg

Seul James Bond avec une histoire d'amour, seul James Bond sans happy end, seul James Bond avec George Lazenby. Les scènes de début et de fin, passages obligés du genre, sont les plus belles de la...

Lire la critique

il y a 11 ans

47 j'aime

58