Affiche Electric Boogaloo: The Wild, Untold Story of Cannon Films

Critiques de Electric Boogaloo: The Wild, Untold Story of Cannon Films

Documentaire de (2014)

Global Mongolus

Mark Hartley fait à nouveau du jouissif avec ce condensé d'action / exploitation débordant de toute part. Après les excellents et pointus Not quite Hollywood sur l'exploitation australienne et Machete Maidens unleashed sur l'exploitation philippine, il remet ça avec l'histoire de la Cannon des... Lire la critique de Electric Boogaloo: The Wild, Untold Story of Cannon Films

19 6
Avatar drélium
8
drélium ·

Les deux plaies d'Egypte.

Après s'être penché avec brio sur le cinéma de genre australien pour les besoins de son excellent Not Quite Hollywood, Mark Hartley nous revient plus gonflé que jamais avec Electric Boogaloo, auscultation du parcours romanesque de la célèbre Cannon. A partir d'un montage frénétique, d'images d'archives précieuses et d'interviews... Lire l'avis à propos de Electric Boogaloo: The Wild, Untold Story of Cannon Films

16
Avatar Gand-Alf
8
Gand-Alf ·

La machine à rêves ?

Après avoir réalisé des documentaires sur l'Ozploitation et les sur les films étrangers tournés aux Philippines, Mark Hartley s'est cette fois consacré à la compagnie Cannon, qui a fait les beaux jours des vidéo clubs et des amateurs de nanars dans les années 80. Sur 1h40, qui vont très très vite, le réalisateur a interrogé des dizaines de personnes ayant travaillé pour Cannon, que ce soit des... Lire l'avis à propos de Electric Boogaloo: The Wild, Untold Story of Cannon Films

5 1
Avatar Boubakar
8
Boubakar ·

Ils mettaient les pieds où ils voulaient, et c'était souvent dans la gueule

Par le réalisateur de Not Quite Hollywood. Et preuve que les cousins n'avaient rien perdu de leur hargne : apprenant qu'un documentaire allait leur être consacré, ils décidèrent de produire le leur juste pour être sûr qu'il leur soit plus favorable ; et ils ont réussi à le sortir trois mois avant celui-ci. Ce documentaire est un peu comme Jodorowsky's Dune : j'ai passé presque tout le... Lire la critique de Electric Boogaloo: The Wild, Untold Story of Cannon Films

7
Avatar Ninesisters
8
Ninesisters ·

Critique de Electric Boogaloo: The Wild, Untold... par MVCDLM

Commençons par les principaux défauts du films. A sans doute vouloir être trop exhaustif, à vouloir traiter de quasiment tous les films de la compagnie, le film tourne rapidement à la compilation d'anecdotes sur les films de la Cannon. Ce qu'on attend en partie de ce genre de films, certes, mais pas que, d'autant plus que, étant donné la réputation du studio, ça revient toujours un peu au... Lire l'avis à propos de Electric Boogaloo: The Wild, Untold Story of Cannon Films

4
Avatar MVCDLM
7
MVCDLM ·

Cannon film présente.

Le n'importe quoi au service du cinéma c'est à peu près la seule devise qu'avait cannon production. Mark Hartley après son très bon documentaire ''not quite to hollywood'' sur le cinéma australien s'attaque à d'autres mastodontes du cinéma bis avec Cannon film. Derrière ce nom deux hommes passionnés de cinéma Menahem Golan,Yoram Globus. Si les deux cousins ont un vrai intérêt pour... Lire la critique de Electric Boogaloo: The Wild, Untold Story of Cannon Films

6
Avatar Heurt
8
Heurt ·

Un documentaire qui donne envie de voir ou revoir des films pas toujours très bons.

Documentaire sur l'histoire de la société de production de films : Cannon. Un magnifique voyage retraçant l'histoire de la firme, sans angélisme, ni révisionnisme, les films ne devenant pas des chefs-d'œuvre avec le temps qui passe. Le documentaire riche en images de films, s'attache aussi à laisser la parole à ceux qui ont fait la Cannon entre anecdotes hilarantes, coup de gueule et nostalgie.... Lire la critique de Electric Boogaloo: The Wild, Untold Story of Cannon Films

Avatar digitale_pourpre
7
digitale_pourpre ·

Critique de Electric Boogaloo: The Wild, Untold... par Blockhead

Le réalisateur Mark Hartley revient sur la société de production hollywoodienne Cannon Film. Créée par deux cousins, Menahem Golan et Yoram Globus dans les années 1980. Elle est connue pour avoir produit quelques films d'actions aux scénarios parfois délirants. De «La revanche du ninja» à «Superman IV», en passant par les sagas « Delta Force » et « American Warrior », et «Les Aventures... Lire la critique de Electric Boogaloo: The Wild, Untold Story of Cannon Films

1
Avatar Blockhead
10
Blockhead ·

un docu complémentaire de GO-GO Boys !

(...) Fondée en 1979 par Menahem Golan et Yoram Globus, La Cannon Group a marqué la production américaine part ses petites séries B au budget. un Studio souvent comparé à une major. Alors que Le premier documentaire dit « officiel » (puisque soutenu par les 2 nababs) se contentait de faire une biographie sage du groupe (le film est une commande des 2 cousins afin de livrer la véritable histoire... Lire la critique de Electric Boogaloo: The Wild, Untold Story of Cannon Films

1
Avatar Le Blog Du Cinéma
7
Le Blog Du Cinéma ·

Critique de Electric Boogaloo: The Wild, Untold... par kccinemacoms

Si les années 80 ont cartonnés au niveau du cinéma pour ces nombreux films devenues cultes, il y a aussi une autre page du cinéma qu'on appelle tout simplement le nanar. Une des sociétes de production s'était spécialisé malgré elle dans ce genre qui refait carton d'ailleurs actuellement avec les production Asylum. Je vous parle de la Cannon, celle qui a produit entre autres Superman IV,... Lire la critique de Electric Boogaloo: The Wild, Untold Story of Cannon Films

1
Avatar kccinemacoms
7
kccinemacoms ·