Affiche Elephant

Critiques de Elephant

Film de (2003)

En collant l'oreille sur l'appareil

Au lycée américain de Columbine, un choeur de jeunes gens archétypaux constitué entre autres de Michelle, fille disgracieuse mal dans sa peau, Alex, jeune garçon agoraphobe brimé par ses camarades, Elias, photographe passionné, et John, blond de pure souche en conflit avec ses parents, vivent leur vie d'étudiant une dimension spatiale perçue par le spectateur. Ils ignorent alors quasiment... Lire la critique de Elephant

13 1
Avatar Asћitaka
9
Asћitaka ·

Parcours par chœurs.

Du premier au dernier plan, Elephant s’impose comme une étrange mécanique, un objet hybride qui prend le parti de nous emmener hors des sentiers battus et de fouler au pied les attentes dont il peut faire l’objet au regard du sujet qu’il traite. Tout, dans ce récit, n’est que trajet. De celui des nuages filant au-dessus d’un poteau électrique dans le très beau plan... Lire la critique de Elephant

70 3
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·

Elephant in the room,

Ou l'art de parler de tout sauf du problème. En 2003, un an après le film documentaire Bowling for Columbine, Gus Van Sant s'inspire à son tour du massacre (1999) et nous livre un imposant et très personnel, Elephant. Le tout premier plan de son œuvre nous dévoile des pylônes électriques, en contre-plongée et le ciel. Surtout le ciel, que l'on va pouvoir examiner pendant le générique et... Lire la critique de Elephant

123 11
Avatar akhcuonilua
10
akhcuonilua ·

L'imminence du chaos

20 avril 1999 aux Etats Unis, deux lycéens s’introduisent dans le lycée de Colombine armés jusqu’aux dents et massacrent froidement une quinzaine de leurs camarades du lycée. De nombreux questionnements subsistent alors après avoir visionné le film : Comment est-ce possible ? Qu’est-ce qui pousse ces adolescents à commettre un crime aussi cruel et monstrueux ? Alors on cherche. On cherche une... Lire la critique de Elephant

51 8
Avatar Lucie Brd
8
Lucie Brd ·

La loi du lycée

Elephant est en quelque sorte l’évolution de Freaks (1932) projetée dans le monde moderne. Je parle d’évolution sans avoir la prétention d’affirmer une hausse qualitative mais plutôt avec la certitude que les 2 films ont quelque chose en commun. Autant dire que victimes d’un rejet social humiliant, si les bêtes de cirque Browningiennes avaient disposé d’armes automatiques, on aurait eu le droit... Lire l'avis à propos de Elephant

57 7
Avatar Deleuze
8
Deleuze ·

La destruction du cosmos

Il est de ces films qui te frappent tellement fort sur la tronche que le temps de te relever, tu ne sais pas si tu pourras écrire la moindre ligne dessus. « Elephant », de Gus Van Sant, en fait clairement parti. Cinéaste changeur au gré de ses projets, le Gus s’attaque ici à un sujet plus sensible qu’une triple contusion du genou : la fusillade du lycée Columbine, et va bien au-delà... Lire la critique de Elephant

53 8
Avatar Marius Jouanny
10
Marius Jouanny ·

L'Instant capturé

Dans Elephant Gus Van Sant s'essaie, sans artifices, en toute simplicité, à la captation d'un instant pré-mortem. Filmage et montage servent donc à capturer les derniers instants de quelques adolescents avant qu'une fusillade ne survienne dans leur lycée. Ces instants, par essence banals, perdent leur valeur apparemment anecdotique à partir du moment où ils précèdent un drame aussi... Lire l'avis à propos de Elephant

44 5
Avatar Dream
9
Dream ·

Le Cimetière des éléphants

Je vois et revois ce monument avec toujours le même souffle coupé. D'un fait divers dont certains se seraient emparés pour pondre une œuvre spectaculaire, didactique à souhait, moralisatrice, Gus Van Sant prend lui la voie purement artistique. Musique classique (piano entêtant), plans d'une beauté dont peu de réalisateurs sont capables (on pense ici beaucoup à Alexandre Sokurov), sans aucune... Lire l'avis à propos de Elephant

37
Avatar takeshi29
9
takeshi29 ·

Esthétique mais chiant

Je ne suis pas un esthète, j'aime les films qui racontent une histoire. Elephant est un peu une exception à cette règle. Car du film, c'est vraiment l'esthetique qui en est l'aspect le plus marquant: ces interminables plans séquences dans des couloirs aux sols brillants sont fascinants. S'il ne cherche pas à expliquer la tuerie, Gus donne quelques explications dérisoires: l'exclusion arbitraire... Lire la critique de Elephant

72 15
Avatar Pimprenelle
5
Pimprenelle ·

Le dernier jour d'une vie trop courte... ou trop longue

6 années après son très connu et surement son plus connu "Will Hunting" Gus Van Sant à ne pas confondre avec Lars Von Trier reçoit la palme d'or de Cannes pour "Elephant", un film assez réputé également dans la carrière du monsieur, donc un film que je devais voir, après avoir d'affilé bouffé trois films cette après midi j'ai enquillé sur celui ci du coup. Je ne connaissais rien, ni lu le... Lire la critique de Elephant

22
Avatar мс³
8
мс³ ·