Le perruquier devenu milliardaire

Avis sur Elizabeth : L'Âge d'or

Avatar Aurélien Glabas
Critique publiée par le (modifiée le )

Le film avait bien démarré, mais au fil du temps, il perd de l'ampleur. C'est dommage, car rare sont les oeuvres qui démarrent aussi bien. Plongé dans l'Angleterre de la Renaissance, au bord du conflit avec l'inquisitrice Espagne, à cela s'ajoute deux bonnes intrigues, le scénario était prometteur. Le problème, encore une fois, c'est la lenteur!

Visuellement, c'est un chef d'oeuvre, le teint de l'image se prête à merveille au style de la réalisation. Les costumes sont multiples et tous aussi sublimes les uns que les autres, le perruquier du tournage n'a certainement pas chaumé. Les plans sont soignés, je n'ai pas aperçu de faux raccords majeur, ce qui est plutôt rare. Cate Blanchett est juste excellente dans son rôle, elle ne joue pas Elizabeth, elle est Elizabeth. A ses côtés, nous avons Geoffrey Rush dans le jeu du premier conseillé de la Reine, portant aussi le rôle de grand enquêteur, entachant ainsi sa noble chemise de sang. L'acteur reste identique au travers de ces deux faces, et, j'avoue, le rôle lui va très bien. Clive Owen, dans la peau d'un noble corsaire, s'en tire pas trop mal, même s'il n'est pas parfait. J'apprécie assez l’exécution de Marie Stuart qui suit la légende panache de la robe rouge. Pour la qualité esthétique du film, oublier ça aurait été une hérésie.

Malheureusement, le film est mou. Niveau anachronisme, n'étant pas expert de l'age d'or de l'Angleterre, je n'attaquerais que la représentation du Roi Philippe II, passant pour un simple méchant inquisiteur. Je regretterais aussi le si court passage de "L’invincible Armada", qui, après de nombreux passages sombres de sa conception au fil de l'oeuvre, ne laisse pas de place à une véritable bataille. Gravelines se traduit par quelques canonnades sur une mer trop agitée pour les Espagnols, suivie d'une petite claque des Anglais, faisant fuir l'Armada toute entière. La vérité étant moins glorieuse, elle suit surtout la légende racontée par les Anglais outrageusement chanceux au cours de cette bataille. La virginité de la Reine revient à longueur de temps, et, à vrai dire, je m'en balance, pourtant je suis passionné d'histoire. Je pense tout simplement ne pas avoir accroché à la manière dont cet aspect est présentée.

Ce film n'est pas formidable, mais il est beau à voir et bien joué. On y retrouve perpétuellement des jeux de lumières fort agréables. La qualité de prestation de Cate Blanchett est, sans aucun doute, le plus grand atout de cette réalisation. Néanmoins, certains aspects pourtant très intéressant ont été sous développé. Le film dure 2h, j'aurais apprécié alors quelques scènes supplémentaires ou une réorganisation des priorités. Mais ce n'est que mon avis!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 695 fois
6 apprécient

Autres actions de Aurélien Glabas Elizabeth : L'Âge d'or