Un film qui sent la crevette

Avis sur Elysium

Avatar Confucius
Critique publiée par le

(critique dégueulasse à réécrire)
C’est à reculons je dois bien l’avouer que je me lance dans ma critique de la semaine, qui est consacrée à une de mes déceptions de l’année, notre cher Elysium qui a tant fait mouiller de petites culottes.
On retrouve à la réalisation notre bien aimé Neil Blomkamp qui nous avait sorti en 2009 avec un petit budget District 9, un plus qu’ honorable film de science-fiction-dystopique.
Malheureusement pour son deuxième long métrage il ne s’envolera pas aussi haut qu’espéré et nous livre un film de science-fiction tout juste potable.

« En 2154, il existe deux catégories de personnes : ceux très riches, qui vivent sur la parfaite station spatiale crée par les hommes appelée Elysium, et les autres, ceux qui vivent sur la Terre devenue surpeuplée et ruinée. La population de la Terre tente désespérément d’échapper aux crimes et à la pauvreté qui ne cessent de ne propager. Max, un homme ordinaire pour qui rejoindre Elysium est plus que vital, est la seule personne ayant une chance de rétablir l’égalité entre ces deux mondes. »

Ce film est pour moi un gros gâchis en comparaison de son potentiel. Avec un pitch pareil il aurait été possible, bon, souhaitable, de faire un film du genre Gattaca, Les fils de l’homme, Soleil Vert, Blade Runner…(non là c’est un rêve). Mais là on reste au niveau 0 du scénario. En gros on suit Matt Damon qui part sur Elysium pour se sauver et sauver la fille de son amie, et en plus abolir le système de séparation entre les deux « mondes », rien que ça, c’est mission impossible dans l’espace.
Bref, en gros on ne trouve AUCUNE analyse, AUCUN questionnement tout le long du film, par exemple de nous expliquer en détail comment est apparu ce système, comment fonctionne-t-il, voir aussi de s’intéresser un peu au sort de la Terre.
De même j’ai trouvé quelque chose bien étrange, ils veulent réinitialiser le système d’Elysium pour que tout le monde puisse y accéder, comme si cette « petite » base pouvait accueillir toute la misère du monde (cf la phrase de Rocard), ça serait tout bonnement impossible à faire fonctionner. Bref on nage en plein optimisme béat.

Bien entendu on trouve aussi dans ce film des éléments étranges, je n’en ai pu beaucoup à l’esprit (oui le film ne m’a pas vraiment marqué). Une chose toute bête, c’est normal que le système de défense d’Elysium soit aussi perméable ? Comme quand le génie de l’informatique arrive tranquillement, les mains dans les poches sur Elysium qui devrait être un endroit hyper sécurisé. Ça m’a bien fait rire quand les génies de l’informatique arrive à savoir ce que contiennent les informations volées par Max, il leur suffit d’un regard, 2 petites secondes et hop, on a deviné qu’il s’agissait des données pour reprogrammer Elysium, la classe.

Là où le réalisateur a pêché par peut être fainéantise ou manque de clairvoyance, je ne sais pas, c’est pour le côté trop manichéen du film. Certes on pouvait s’y attendre au vu du pitch mais là c’est vraiment fait avec des moufles. Bouh les méchants riches tous beaux, tous propres et bien coiffés, alors que les pauvres terriens vivent dans la crasse. Mais le pire c’est que j’ai eu l’impression que tous les terriens présents à l’écran étaient de gentils petits êtres. Mêmes les voleurs de voitures et autres gangsters à la solde du geek paraissent bien lisses, alors qu’à tous les coups ce sont en fait de vrais forbans, qui ne doivent pas faire que de belles actions. En plus c’est un peu le passeur de clandestins, mais lui ne vole personne croyez le bien, il est là (contre rétribution bien entendu) pour aider la veuve et l’orphelin.

Pour le reste le film se cantonne à faire du classique SF bas étage, avec souvent de l’action, mal filmée soit dit en passant, avec des petits gadgets et des morts évocatrices, mais rien de bien transcendants. On s’ennuie ferme, devant le manque de surprise, il faut tout de même le dire. Pourtant l’aspect visuel SF du film n’est pas à jeter non plus, on trouve de bonnes choses en terme de design (j’ai bien aimé le skin des robots par exemple)., mais bon, il ne faut pas allé chercher très loin.

A par contre je dois tout de même m’arrêter juste quelques secondes sur la pire prestation du film, celle de la méchante Jodie Foster qui incarne la ministre de la défense d’Elysium et qui fomente un complot pour prendre le pouvoir (Ah tiens, super original), qui est juste horripilante dans le film !!!! Argh quel manque de charisme effrayant et quel jeu d’acteur épouvantable ! (en fait à part dans le Silence des Agneaux, qu’a-t-elle fait ?). je trouve ça tout de même assez inquiétant d’avoir à ce point raté un personnage important… (rassurez-vous l’autre « méchant » du film n’est pas beaucoup mieux).

Bon voilà, ce fût un rapide et superficiel avis sur Elysium, un des plus gros pétards mouillé de cette année 2013, en espérant que ça n’arrive plus par la suite…

PS : c’est moi ou Elysium fait un peu penser à la citadelle de Mass Effect ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1423 fois
66 apprécient · 8 n'apprécient pas

Confucius a ajouté ce film à 6 listes Elysium

Autres actions de Confucius Elysium