Ça aurait pu être magique, mais non...

Avis sur Elysium

Avatar FranceLouve
Critique publiée par le (modifiée le )

Neil Blomkamp : District 9. Matt Damon, Jodie Foster. Un monde post-apocalyptique. Un énième récit sur la discrimination... Quel beau soufflé qui promettait de dorer au four!

Oui... Mais c'est un soufflé, et il est retombé aussi vite que vous en aviez la bave au bord des lèvres...
Au départ c'est génial, dénonciation des privilèges, propos anti-américains, pro-hispannique. Danger du regard sur l'immigration. Colère contre les privilèges. On pourrait même discuter et admirer le sujet de la réinsertion sociale, les conditions de travail des ouvriers et manutentionnaires en milieu de la centrale nucléaire... Bref. On se dit, ouahou! Maintenant qu'il a du budget et plein de monde derrière lui, Neil va pouvoir nous faire mieux et plus profond que District 9.

Mais non. Trop de fric ... Fais du fric. Et on se retrouve avec une espèce de blockbuster avec plein de trucs qui pètent partout, un méchant -vraiment méchant et vraiment moche, baaaaaah quoi... Au final c'est bien un blanc qui sauve une petite minorité d'espagnole (ça par contre j'ai aimé, le fait d'assumer une ethnie puisqu'aux USA c'est cette civilisation qui est mise à part), il meurt en martyr. Image christique à souhait qui vient discréditer un propos censé réduire les inégalités, et Dieu sait -haha- que tout le monde sait que la religion est aujourd'hui le pire vecteur de lien. On a aucune vraie explication du fonctionnement sinon symbolique, pratique du monde des cyborgs qu'incarne Matt/Max. On arrive donc à une espèce de prétexte à la baston spatiale qui n'entre pas en profondeur. Dommage. Trop déçue. Mais y avait de l'idée!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 245 fois
1 apprécie

Autres actions de FranceLouve Elysium