Affiche Embrasse-moi, idiot

Critiques de Embrasse-moi, idiot

Film de (1964)

Ce que femme veut

Même si la comédie de Billy Wilder : Embrasse-moi, idiot n'est pas aussi aboutie que Certains l'aiment chaud, elle est tout à fait délicieuse et drôle avec la blonde et pétulante Kim Novak qui, sans plagier Marilyn, nous offre toutes les facettes de son talent pour incarner LA Femme en qui cohabitent depuis toujours désir de respectabilité et quête de romantisme. Durant toute sa... Lire l'avis à propos de Embrasse-moi, idiot

52 11
Avatar Aurea
7
Aurea ·

Guess Who's Coming to Dinner

Avec "The Seven Year Itch", il n'avait pas pu aller jusqu'au bout. La censure était belle et bien présente, le code Hays dicta sa loi, la morale devait être saine et sauve ! L'Amérique de l'époque était ainsi, proche de la schizophrénie, tiraillée entre le vice et la vertu, entre un puritanisme de façade et une immoralité inavouée... C'est suivant cette logique que le cinéma doit respecter la... Lire l'avis à propos de Embrasse-moi, idiot

23 2
Avatar Kalopani
7
Kalopani ·

Un wilder parfait pour se detendre..

Certes un peu moins bon que l'excellent "certains l'aiment chaud", "embrasse- moi idiot" reste une comédie bien sympathique avec des personnages hauts en couleur(et ce malgré le noir et blanc^^), Dean Martin joue à merveille le mufle n'ayant qu'une chose en tête, Ray Waltson en mari jaloux prêt à tout pour ecarter sa femme de son idole de jeunesse, même à lui balancer un pamplemousse sur la... Lire la critique de Embrasse-moi, idiot

13 7
Avatar jopur  syen
8
jopur syen ·

Tarte aux pommes !

Comédie romantique très plaisante et attachante. Kim Novak surjoue légèrement, mais garde sa prestance, nous communique bien sa personnalité, ses envies, et de plus est très sexy ! Felicia Farr est honorable, plutôt dans le rôle d'une femme correct, fidèle, gentille et surtout amoureuse ! Ray Walston qui incarne l'idiot ( son mari ), un mec un peu simple, bien, attachant, presque casanier je... Lire l'avis à propos de Embrasse-moi, idiot

9 2
Avatar Desoto
8
Desoto ·

EMBRASSE-MOI IDIOT de Billy Wilder

Ce qu'il y a de fantastique avec Billy Wilder associé à I.A.L. Diamond c'est que l'on est jamais déçu! Et "Embrasse-moi idiot" confirme la règle. C'est de nouveau une comédie qui fonctionne avec un certain raffinement et une grande élégance. Même pour un sujet assez scabreux comme celui-ci où un homme vire sa femme du foyer pour éviter que le fameux Dino y touche. Et y faire entrer une... Lire la critique de Embrasse-moi, idiot

10
Avatar littlebigxav
8
littlebigxav ·

Un vaudeville insolent

Ce film s'inscrit dans la grande tradition de la comédie à l'américaine et possède le brio des comédies de Billy Wilder qui offre un vaudeville d'une grande insolence et souvent considéré comme une dénonciation impitoyable de l' "american way of life" dont les héros sont plus grinçants que jamais. C'est un acerbe portrait de cette Amérique des années 60 qui malmène l'image de la famille dans... Lire la critique de Embrasse-moi, idiot

9 5
Avatar Ugly
7
Ugly ·

Devine qui vient dîner?

Suite à un problème technique avec sa voiture, le célèbre chanteur Dino se retrouve bloqué dans la petite ville de Climax et se voit contraint de loger une nuit chez l'un des habitants du coin, Orville Spooner. Ce dernier, extrêmement jaloux, craint que sa femme ne tombe sous le charme de Dino... Produit par The Mirisch Corporation et sorti en 1964, Embrasse-moi... Lire l'avis à propos de Embrasse-moi, idiot

9 2
Avatar Watchsky
8
Watchsky ·

Sophia !

Putain, je t'aime Billy Wilder, tes films ne me font pas hurler de rire, mais me mettent constamment la patate ! C'est bien simple, j'ai (encore une fois, 4ème film que je vois du réal) eu le sourire tout du long. Cette histoire, au propos de départ assez farfelu, devient vite terriblement malicieuse, délirante, et nous laisse complètement sans voix au fur et à mesure que le "plan" se déroule... Lire la critique de Embrasse-moi, idiot

6 1
Avatar Del-Flavio
8
Del-Flavio ·

Joyeuse vulgarité

Caractéristique de la vulgarité joyeuse des années Kennedy, superbement représentée ici par un Dean Martin jouant son propre rôle (ou presque... On a immédiatement à l'esprit Gloria Swanson dans "Sunset Boulevard", pour cet exercice d'auto-dérision masochiste), "Kiss Me, Stupid" s'avère certainement la charge la plus outrée et... Lire l'avis à propos de Embrasse-moi, idiot

3
Avatar Eric Pokespagne
8
Eric Pokespagne ·

Une chanson douce

Sorti en 1964, Kiss me, Stupid de Billy Wilder nous narre l'histoire d'Orville, qui vire sa femme pour une nuit et engage une prostituée pour jouer son rôle le temps d'une soirée où il a invité un crooner charmeur pour qu'il écoute les chansons qu'il a composé. L'histoire est bien faite et intéressante, les personnages sont bien écrits et attachants, entre la jalousie... Lire l'avis à propos de Embrasse-moi, idiot

2
Avatar Docteur_Jivago
8
Docteur_Jivago ·