Ce que femme veut

Avis sur Embrasse-moi, idiot

Avatar Aurea
Critique publiée par le

Même si la comédie de Billy Wilder : Embrasse-moi, idiot n'est pas aussi aboutie que Certains l'aiment chaud, elle est tout à fait délicieuse et drôle avec la blonde et pétulante Kim Novak qui, sans plagier Marilyn, nous offre toutes les facettes de son talent pour incarner LA Femme en qui cohabitent depuis toujours désir de respectabilité et quête de romantisme.

Durant toute sa carrière le cinéaste dut contourner habilement la censure américaine et plus précisément les ligues de vertu. Dans ce film et à cette époque, se moquer du mariage n'était pas de bon ton et de plus il était impossible de montrer le nombril nu d'une femme, c'est pourquoi il "habilla" Kim Novak d'un diamant ce qui fait de lui un précurseur en la matière !

Dean Martin grand séducteur devant l'Eternel est parfait en chanteur donjuanesque sur le retour, et Ray Walston compose un mari plein de travers, irrésistible de drôlerie mais touchant, fou amoureux de sa femme, et dont la jalousie maladive va se retourner contre lui.

Polly La Tigresse, hôtesse légère et affriolante au "Nombril" n'est finalement pas bien différente de Zelda la bonne épouse respectable et honnête, deux visages de la femme qui revendique au même titre désir et amour, chacune prenant la place de l'autre avec un plaisir communicatif.
Un Joli film au rythme très enlevé.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1045 fois
53 apprécient · 4 n'apprécient pas

Aurea a ajouté ce film à 8 listes Embrasse-moi, idiot

Autres actions de Aurea Embrasse-moi, idiot