Quand la vie est un long fleuve tranquille

Avis sur En amont du fleuve

Avatar 270345
Critique publiée par le

Un film de psychologie à deux balles à regarder en mangeant de bonnes frites belges sauce croate... La réalisatrice a voulu se faire son film bien à elle, pour se faire plaisir, sans songer à l'ennui des quelque 6.000 spectateurs ayant dû subir l'épreuve... Peut-être agréable comme oeuvre littéraire (je n'ai pas lu), mais lénifiant sur la pellicule... Qu'est-ce que c'est ennuyeux quand on n'est pas psy !
Et ne parlons pas du clebs parce que Marion Hänsen (et de sa célèbre épée : l'épée de la "dame au clebs"-pardon, je n'ai pas résisté- ) trouve que ça fait beau sur la pellicule. De là à lui foutre des coups de tatanes ? Le traitement apporté à l'anguille est bien plus enviable ! Encore que...
Quelle pub pour les cannettes et les clopes ! Olivier Gourmet devrait consulter : la tabagie a déjà été fatale à tant d'artistes ! Ce vice était-il réellement indispensable dans le cahier des charges du script ou était-ce pour faire plaisir à l'acteur ?
On se demande au cours de la projection si on remonte un fleuve ou si on tombe des escaliers... Scénario consternant : heureusement, il y a Olivier Gourmet mais qui hélas joue toujours le même registre !
Une bien mauvaise histoire belge ou plutôt belgo-croate que je laisserai au fond de l'eau...
la trois (RTBF) le 27.06.2019

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 157 fois
2 apprécient

Autres actions de 270345 En amont du fleuve