Avis sur

En cloque, mode d'emploi par Alligator

Avatar Alligator
Critique publiée par le

Version francesa de mierda, une putana de version de su madre ("shit", "man", "fuck you" etc.)

Passé outre ce petit problème de vraisemblance, on a la possibilité de suivre un film plutôt abouti malgré ses airs (mais sont-ce seulement des airs?) primaires, vulgaires et grossiers.

Le personnage central attardé, entouré de trentenaires scotchés à l'adolescence, se voit confronté à la dure réalité. Bonnasse, il tente avec courage de faire contre mauvaise fortune bon coeur. En dépit des lourds bagages que le pauvre crétin trimballe il devient adulte, vitesse grand v.
Mais il y a un truc qui cloche dans cette histoire... le personnage féminin, celui que joue parfaitement miss Heigl... je ne vois toujours pas ce qu'une fille comme elle, même bourrée, pourrait faire avec un type pareil, un looser patenté, au physique ingrat et à la personnalité enfouie (c'est le moins que l'on puisse dire). Tiens, un deuxième hiatus relevé...

Passé la majeure partie du film à attendre qu'il décolle, on parvient à savourer une comédie romantique pas trop conne, si, si, et pas besoin de chercher bien loin pour cela. Les situations sont complexes et prises comme telles, pas édulcorées, non enjolivées comme une banale comédie américaine à l'eau de rose. On sent une écriture derrière ce fond fangieux. Et le vilain petit canard révèle une bien jolie personne.

Avec un montage un poil (de couille évidemment) plus serré, le film aurait gagné en tenue, en assise même.

Un film brut de décoffrage, cachant un caractère intime et franc.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 508 fois
3 apprécient

Autres actions de Alligator En cloque, mode d'emploi