Le constat Hollywoodien

Avis sur En cloque, mode d'emploi

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Dans ce film, Judd décide d'aborder les problèmes de parenté en plus des problèmes de couple (assez bizarre d'ailleurs de vouloir tjrs parler de ça, en supposant que c'est son histoire eprso et d'en même temps faire jouer sa femme dans ses films...).

En fait pour Judd, la parenté et l'amour, ça se travaille. Et oui, au diable le romantisme. On ne tombe pas amoureux comme dans un film avec Meg Ryan ou Julia Roberts, ici on couche ensemble, on fait une erreur, et puis on fait en sorte que ça marche, par des compromis. Ainsi, les deux couples présentés sont en crise : logique, aucun d'eux n'a subit la flèche de cupidon comme il est coutume à la télé. C'est sans doute ça le fort et qui fait que l'histoire peut tenir debout, qu'on puisse croire au fait qu'un tel looser et une telle beauté puissent se retrouver ensemble: parcequ'ils n'oseraient pas faire autrement. Alors finalement cette comédie fait rire parceque les gags sont drôles(évidemment ça se destine pour un public de geek, vu le nombre de références à la minute), mais en même temps, elle nous laisse un triste constat: que l'amour n'existe peut être pas vraiment et que l'homme se sent juste piégé par la morale inculquée par la société. L'avortement est d'ailleurs une questions vite mise de côté, elle est abordée, mais les eprsonnages, névrosés jusqu'au bout, préfèrent appeler à la responsabilité, prison morale. C'est peut-être parceque ce n'est pas une histoire d'amour que beaucoup de gens n'aiment pas le film.

Du point de vue technique, on peut reprocher au film sa longueur comme toujours chez Judd qui adore prendre son temps pour raconter. Mais on ne s'ennuie pas pour autant. Les plans par contre sont assez simple, le réalisateur se contente de poser sa caméra, pas d'esthétique particulière: la patte Apatow, c'est dans l'humour et la narration qu'on la perçoit; visuellement, c'est mieux qu'un téléfilm dans le sens où l'action reste toujours lisible, mais en soi il s'agit de champs contre champs et quelques plans d'ensemble.

Bref un film fun drôle triste beau... un film made in Apatow

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 713 fois
14 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Fatpooper En cloque, mode d'emploi