Affiche En quatrième vitesse

Critiques de En quatrième vitesse

Film de (1955)

Critique de En quatrième vitesse par seb2046

EN QUATRIEME VITESSE (Robert Aldrich, USA, 1955, 106min) : Intrigant thriller psychologique paranoïaque en se servant du contexte politico/social de l’époque de la Guerre Froide avec la peur du nucléaire et le maccarthysme aux Etats-Unis. Robert Aldrich casse les codes du film de genre (dès le générique du début à rebours) par le biais d'une mise en scène brillante et inventive, un... Lire la critique de En quatrième vitesse

1 1
Avatar seb2046
8
seb2046 ·

Critique de En quatrième vitesse par Atom3-029

Mike Hammer est un de ces détectives privés éclipsés par la figure imposante de James Bond, protagoniste de I, the Jury ici porté à l’écran par Robert Aldrich. Le côté rebelle de ce dernier sert ici à appuyer le contexte dans lequel s’inscrit En quatrième vitesse, à savoir la période du film noir touchant à sa fin. Si on y retrouve les grands emblèmes du courant cinématographique, le cinéaste a... Lire l'avis à propos de En quatrième vitesse

1
Avatar Atom3-029
7
Atom3-029 ·

Critique de En quatrième vitesse par ChrisBur

J'ai revu ce film récemment, pour la quatrième ou cinquième fois peut-être, juste pour vérifier à quel point "Kiss Me Deadly" est un film déceptif, le prototype du faux chef-d'oeuvre qu'on cite toujours, parce que, sur la période, on n'a pas grand-chose d'autre à se mettre sous la dent, parce qu'on refuse les histoires de "privé" soit-disant ordinaires, et qu'on veut malgré tout remplir la case... Lire la critique de En quatrième vitesse

1
Avatar ChrisBur
7
ChrisBur ·

Surprenant

Aldrich signe un film noir assez particulier tant certains éléments du film restent très classiques mais cependant il y a une part de surnaturel, ce petit quelque chose qui fait que Kiss Me Deadly n'est pas un film noir comme les autres. Le film va bien au-delà des bases récurrentes du genre par cette touche quasi biblique où l'intrigue se révèle très vite être mystérieuse et particulièrement... Lire la critique de En quatrième vitesse

1
Avatar Moorhuhn
8
Moorhuhn ·