Chaos, Confusion, Araignées.

Avis sur Enemy

Avatar Pili_
Critique publiée par le

Après la gifle "Prisonners", on se prépare à tendre l'autre joue au tandem Villeneuve/Gyllenhaal pour ce qui s'annonce comme étant un film questionnant l'identité, "Enemy".

L’expérience se déroule comme suit:
Au crépuscule du film, on pense finaliser un bon thriller psychologique, soigné. Brumeux certes, mais on en a vu d'autres...
Puis, sans s'annoncer, arrive l'uppercut foudroyant, un Échec et mat à la lecture cartésienne, qui ne laissera aucun spectateur de marbre. Et qui contraint à une réinterprétation instantanée de ce qui vient de se dérouler, là, sous nos yeux (inévitablement écarquillés).

Une fois l'exégèse du script effectuée, la si étrange aventure d'Adam (Jake Gyllenhaal, parfait -comme à l'accoutumée- en héros kafkaïen) prend d'un coup son sens, son ordre, sa profondeur, sa poésie. Oui, "Enemy" est bien de ces films qui gagnent à être revus.

Villeneuve convoque explicitement Lynch (Rossellini est là, comme pour passer le témoin) et Cronenberg, avec une mise en scène au soin et à la méticulosité Fincherienne.

Cette fable sur nos choix de vie et sur la difficulté à les assumer peut désarçonner. Mais l'exercice de style du film schizophrénique est réussi avec une stupéfiante audace par le prometteur réal' canadien.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 303 fois
1 apprécie

Autres actions de Pili_ Enemy