L'Archipel du crime

Avis sur Enfant 44

Avatar Professeur Krys
Critique publiée par le

Sans connaître le roman, choisissant un film au pif sur le nom de Gary Oldman (qui arrive quand même vachement tard), j'ai débarqué dans la salle en sachant peu. Plus attirée par le contexte de l'intrigue (Moscou, 1953) que par l'intrigue décrite par le résumé (une mystérieuse série de décès d'enfants), je m'attendais à moins que ce que j'ai vu. L'enquête est secondaire, c'est le système stalinien qui a le rôle principal. Le héros, au sens propre, Leo, est l'incarnation de l'idéal soviétique. Grand, fort, robuste, et ... juste? Il semble refuser de tuer, mais maîtrise la technique de l'interrogatoire coercitif. L'enjeu du film est davantage un questionnement sur l'origine du mal, avec un écho particulier en ce début 2015. Le mal et le meurtre n'apparaissent-ils que lorsque l'individu est détourné du bien par un ennemi du système, ou une société supposée idéale peut-elle couver le crime?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 339 fois
2 apprécient

Professeur Krys a ajouté ce film à 1 liste Enfant 44

  • Films
    Affiche Lost River

    Films 2015

    Essayer d'aller voir les films en salle, autant qu'on peut...

Autres actions de Professeur Krys Enfant 44