Cul-ture générale

Avis sur Enquête sur la sexualité

Avatar VictorBened
Critique publiée par le

Explorations des contrées charnelles, considérations sur l'amour, réflexions sur la justice, commentaires sur la tradition, Pier Paolo Pasolini engage dans ce documentaire, et ce à travers le prisme des questions sur la sexualité, un travail de critique de la société italienne.
Micro à la main Pasolini questionne les Italiens et Italiennes qu'il croise. Le micro-trottoir, sous des allures de légèreté accordées par le tournage en période estival, pose pourtant des questions très fortes et incisives :

  • La femme a-t-elle les mêmes droits que l'homme ? Est-ce que vous trouvez ça juste ?

    • La femme doit-elle être vierge au moment de se marier ? Pourquoi les garçons ont-ils le droit d'avoir une vie sexuelle avant leur mariage ?
    • Le mariage est-il la solution aux problèmes de sexualité ?
    • Êtes-vous pour ou contre le divorce ? [TW : des hommes rient ensemble à propos des féminicides]
    • Quels sont vos sentiments envers les comportements qualifiés de sexuellement anormaux ? Et quel serait votre réaction si un de vos enfants se révélaient être en dehors des normes ?

L'expérience menée par Pasolini est riche. Elle donne à voir au spectateur une multitude de points de vue et une multitude de milieux (le monde paysan, les ouvriers milanais, les jeunes qui fréquentent les salles de danse, les prostituées, et puis celles et ceux qui répondent à quelques questions entre deux séances de bronzage sur la plage). Derrières les témoignages, les accords et les désaccords, Pasolini réussit à saisir les expériences paradoxales et les oppositions qui fondent alors l'Italie contemporaine. Prenons par exemple l'opposition entre le Nord et le Sud du pays qui elle-même représenterait une certaine opposition entre modernité et tradition. En réalité, la modernité du Nord n'empêche pas les hommes et les femmes de représenter la femme comme inférieure à l'homme ; la tradition du Sud n'empêche pas quelques jeunes filles et jeunes garçons de critiquer le contrôle de leurs aînés sur leurs faits et gestes, ils expriment leurs regrets de ne pas pouvoir librement se balader ensemble et aller seuls au cinéma. En toile de fond d'une grande partie des réponses recueillies se dresse une Italie conservatrice ("c'est la tradition, ça a toujours été comme ça, donc ça ne devrait pas changer"), une Italie soumise à l'Eglise, une Italie qui réprimande les écarts à la norme, une Italie du contrôle.

Au final, c'est un documentaire qui nous permet d'interroger et de nous pencher davantage sur les relations entre les sentiments patriotiques, l'éloge de la famille, l'injonction à la reproduction (autant familiale qu'industrielle), et la répression de celles et ceux qui agissent en marge des normes.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 58 fois
1 apprécie

Autres actions de VictorBened Enquête sur la sexualité