Have you read the book of the dead ?

Avis sur Enter the Void

Avatar Clément
Critique publiée par le

Aller voir un film de Gaspar Noé, après Irréversible et Seul contre tous, c'est pour beaucoup devenu une sorte de pèlerinage sulfureux. On espère et on s'attend à une claque. Du genre qui laisse une marque. Présent le soir de l'avant-première, le réalisateur lui-même nous prévient, avant la projection : "je préfère vous parler avant plutôt qu'après, parce que les gens en ressortent retournés".

Mouais. Bof. Claque il y a eu, et belle claque. Mais uniquement visuelle. La photo, les plans, les couleurs, la réal : c'est juste hallucinant, et j'adhère totalement aux choix du bonhomme. Lui aussi il y adhère, et peut-être un peu trop : il use et abuse de son innovant parti-pris (génial, j'insiste) et ça finit un peu en branlette. En gros, on a une heure de scénar, pour deux heures et demie de film. Donc par moments ça fait longuet, surtout que le scénar est loin d'être génial.

Par moments, j'avais l'impression de voir un anti-Seul contre tous. Là où ce dernier - que je porte au pinacle - s'attarde sur le quotidien sordide d'un ouvrier, avec un déluge de mots et de saillies réflexives, Enter The Void prône un parti-pris esthétique au détriment du dialogue et des mots. Là où Seul contre Tous nous montre des corps et des gueules boursouflés, marqués par la vie, Enter The Void nous dévoile un monde plutôt aseptisé, plein de camés et de psyché, avec une vision de la femme un poil étrange, toujours super bonne et à moitié à poil.

En fait j'ai aimé Enter the Void, mais pas pour les raisons que j'aurais crues. J'avais envie de thèses, j'avais envie de mots, j'avais envie de situations, j'avais envie de sortir de là avec de la matière à moudre, et c'est avant tout la forme de son processus narratif qui m'a captivé.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 7816 fois
152 apprécient · 5 n'apprécient pas

Clément a ajouté ce film à 8 listes Enter the Void

Autres actions de Clément Enter the Void