Affiche Entre le ciel et l'enfer

Critiques de Entre le ciel et l'enfer

Film de (1963)

Critique de Entre le ciel et l'enfer par J. Z. D.

J'ai beau n'avoir jamais été déçu par Kurosawa, je suis toujours réticent à en regarder un : il y a des réalisateurs comme ça qui m'intimident, j'ai toujours peur de me retrouver dans un film difficile à regarder et cette fois c'était pareil, il était dans une liste depuis longtemps et pourtant, je traînais à m'y mettre comme - je cherche un meilleur adjectif mais oui, répétons nous - intimidé.... Lire l'avis à propos de Entre le ciel et l'enfer

81 19
Avatar J. Z. D.
10
J. Z. D. ·

Payer, ou ne pas payer, telle est la question

Bien qu'il soit connu à l’international essentiellement pour ses films d'époque, Kurosawa a brillé à travers différents styles, utilisant notamment à merveille le film noir pour ancrer sa réflexion dans un contexte social contemporain qui l'aura toujours passionné. "L'Ange ivre", "Chien enragé" ou encore "Les salauds dorment en paix" sont autant de petits bijoux qui témoignent des préoccupations... Lire la critique de Entre le ciel et l'enfer

72 18
Avatar Kalopani
9
Kalopani ·

La Forteresse crashée

Gondo, cadre influent de la National Shoe Company, tente un coup de poker en sacrifiant tout ce qu'il a durement acquis en gravissant les échelons. C'est ce que nous montre une magnifique introduction prenant la forme d'un huis clos, durant laquelle Toshirô Mifune déploie son charisme légendaire pour montrer que le rendement et le profit ne doivent pas occulter le... Lire l'avis à propos de Entre le ciel et l'enfer

52 13
Avatar Gothic
9
Gothic ·

Des hommes d’exception.

[Série "Dans le top 10 de mes éclaireurs" : Ze Big Nowhere] Aux centaines, voire milliers de cinéastes s’étant attelé à l’exercice éculé du film de kidnapping et d’enquête policière, imposons leur comme œuvre de chevet cet opus de Kurosawa. D’une densité exceptionnelle, il est l’étalon mètre de toute la richesse d’un tel sujet, et des moyens à déployer pour pouvoir... Lire l'avis à propos de Entre le ciel et l'enfer

99 8
Avatar Sergent_Pepper
9
Sergent_Pepper ·

Le polar dans toute sa spendeur.

Après nous avoir régalé avec sa mini saga consacrée au personnage de Sanjuro dans deux divertissements de haute volée, Kurosawa retrouve le Japon contemporain pour aborder un sujet bien plus sérieux. Gondo, actionnaire principal d'une usine de chaussure reçoit un mystérieux appel annonçant l'enlèvement de son fils, le ravisseur lui demande 30 Millions de yens s'il souhaite revoir son fils en vie.... Lire la critique de Entre le ciel et l'enfer

32 21
Avatar Gwimdor
9
Gwimdor ·

Quand le ciel rencontre l'enfer

C'est dans un luxueux appartement de Tokyo qu'une réunion a lieu entre divers membres importants d'une fabrique de chaussures. C'est aussi à ce moment-là que l'on annonce que le fils de l'un d'eux a été kidnappé. C'est d'abord au cœur d'un appartement de Tokyo que nous entraîne Akira Kurosawa avec Entre le ciel et l'enfer, un appartement où une réunion va être interrompue... Lire l'avis à propos de Entre le ciel et l'enfer

44 10
Avatar Docteur_Jivago
9
Docteur_Jivago ·

Richesse humaniste contre misère en colère

Un polar déroutant de maître Kurosawa mêlant les thématiques sociales qu'il affectionne et cette maîtrise formelle qui le caractérise, pour donner naissance à un film d'une incroyable richesse. Sous couvert d'une enquête classique, autour de l’enlèvement d'un enfant, le cinéaste signe une critique virulente, d'une société où se côtoient physiquement deux mondes situés aux deux extrémités... Lire l'avis à propos de Entre le ciel et l'enfer

25 3
Avatar oso
9
oso ·

Memories of kidnappeur

Les films de samouraïs sont à Kurosawa ce que les westerns sont à Leone. Chacun est le référent du genre qui lui est associé. Mais pour continuer le parallèle, Entre le ciel et l'enfer occupe une place similaire à Il Était une fois en Amérique : un film qui se dénote du genre de prédilection du réalisateur. Mais Entre le ciel et... Lire la critique de Entre le ciel et l'enfer

7 18
Avatar Monsieur_Cintre
8
Monsieur_Cintre ·

Entre le ciel et l'enfer

Entre le ciel et l’enfer est une œuvre aux multiples visages. Derrière le récit d’une simple enquête policière, Akira Kurosawa fructifie son récit par sa facilité à se jouer des codes pour y intégrer des thématiques beaucoup plus denses. Passant du polar à la critique sociale d’une société accablée par ses valeurs et un code d’honneur intransigeant, Akira Kurosawa signe là un long métrage qui... Lire l'avis à propos de Entre le ciel et l'enfer

20 2
Avatar Velvetman
9
Velvetman ·

Par-delà bien et mal

Pour mesurer l'importance (subjective) d'un film, on fait la plupart du temps le bilan à la fin du visionnage, dans l'immédiat plus ou moins réduit, dans les instants qui suivent. Vite, vite, apposons une note, quand ce n'est pas déjà fait avant la fin, et éventuellement un commentaire la conditionnant. On peut aussi laisser le film infuser, passivement, de manière volontaire ou involontaire... Lire l'avis à propos de Entre le ciel et l'enfer

18 7
Avatar Morrinson
9
Morrinson ·