Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche Eraserhead

Critiques de Eraserhead

Film de (1978)

Schizophrenia, le tueur de l'ombre

Eraserhead n'existe pas pour te faire du bien, n'est jamais là pour te caresser dans le sens du poil, ne te mène que peu ou prou au fond de son épineuse réflexion glissée dans les méandres d'une forme granuleuse, étrange et archaïque. Eraserhead est de ces œuvres d'art qu'on contemple bouche bée, les bras tombants et le palpitant à tout rompre. Ça passe ou ça casse, tu trépasses, tu te brises... Lire l'avis à propos de Eraserhead

37 6
Avatar Fosca
9
Fosca ·

« In Heaven, everything is fine »

Un grand film malade. Difficile de produire une critique construite sur un univers qui se dérobe autant à l’interprétation. La seule chose qu’on puisse verbaliser, c’est l’impact du film. Extrêmement travaillé, d’un noir et blanc expressionniste jouant sur les clairs obscurs, il met en place toutes les composantes du cauchemar. Une succession de séquences s’entremêlent sans qu’il... Lire la critique de Eraserhead

76 12
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

Le diamant noir de David Lynch

Si on devait désigner le film le plus bizarre jamais réalisé, Eraserhead mériterait sans doute la palme : trame peu conventionnelle, symboles obscurs et scènes dérangeantes ont de quoi laisser plus d'un spectateur dans l'incompréhension, y compris celui qui connait déjà David Lynch, cinéaste pourtant connu pour être peu conventionnel - Mulholland Drive passerait carrément pour un film... Lire l'avis à propos de Eraserhead

86 5
Avatar OlivierBottin
10
OlivierBottin ·

Dois-je le regarder comme un film normal ?

Dois-je vous parler d'Eraserhead comme d'un film normal ? Non, certainement pas, parce que ce n'est est pas un. Néanmoins, je vais quand même vous raconter MON Eraserhead. Et la courte lecture de ce qui en est écrit sur ce site confirme toutes les discussions ou toutes les critiques jamais lue au sujet de cet OFNI. Eraserhead, premier film d'un jeune diplômé de fac de cinoche est un objet... Lire l'avis à propos de Eraserhead

74 9
Avatar guyness
9
guyness ·

Le premier cauchemar de David Lynch

Dans la liste des films qui marqueront à jamais les esprits, Eraserhead est probablement en première position. Fraichement sorti de ses études d'arts, le jeune David Lynch décide de mettre en scène un véritable cauchemar visuel qui lui prendra en tout et pour tout cinq ans de sa vie. S'occupant de tous les postes possibles, il laisse exprimer sa créativité et nous propose quelque chose de... Lire la critique de Eraserhead

26
Avatar Zitomaniac
10
Zitomaniac ·

La mort de l'humanité

J'ai regardé deux fois Eraserhead avant de lui donner la note de 8/10. Eraserhead m'est apparu comme un film post-apocalyptique. Bah oui, après tout on interprète comme on veut les films de David Lynch. Pourquoi cette impression d'un univers post-apocalyptique ? Déjà, l'univers dépouillé et triste. Mais aussi des indices concrets : - le beau-père fait plusieurs allusions à un temps révolu,... Lire la critique de Eraserhead

78 1
Avatar Ragnarök
8
Ragnarök ·

Bébé à bord.

Avec Eraserhead j'ai découvert Lynch. Et je dois avouer que pour une première approche, je suis concquise. C'est certainement un des rares films qui m'ont à ce point dérangée par leur ambiance opressante. Déjà le décor général, sombre, très sombre même, la nuit, le noir, l'absence de ciel. Les maisons ensuite, miteuses, glauques, avec des lampes qui n'arrivent même pas à éclairer correctement... Lire la critique de Eraserhead

33 10
Avatar SUNSELESS
8
SUNSELESS ·

Diamant noir brut

Tout premier long métrage de David Lynch sorti en 1977, "Eraserhead" semble encore aujourd’hui comme le plus abouti, c’est un véritable conte d’une grande noirceur et d’une extrême intelligence, un midnight movie envoutant, Stanley Kubrick confia lui même "C’est le seul film que j’aurais aimé réaliser". L’histoire, Henry (Jack Nance) un imprimeur au chômage d’une nature névrosée se voit... Lire l'avis à propos de Eraserhead

19
Avatar JimBo Lebowski
9
JimBo Lebowski ·

Eraserhead

« In Heaven, everything is fine ». Premier pas dans le monde névrotique de David Lynch, Eraserhead est une odyssée vertigineuse dans un cauchemar éveillé dévisageant une humanité des plus sordides. Tout n’est pas forcément compréhensible au premier regard, le visage d'un homme divague comme dans l'espace ou dans son inconscient. La force du film est d’hypnotiser par ce travail sur le son... Lire l'avis à propos de Eraserhead

20 1
Avatar Velvetman
10
Velvetman ·

"Souriez, vous venez d'être effacé"

Joseph K n'est pas mort "comme un chien", il a survécut au Procès. Aujourd'hui il a une femme, un enfant né prématurément, et est toujours amoureux de sa voisine. C'est ainsi que l'on pourrait se positionner pour appréhender ERASERHEAD. Chris Rodley "- C'est indubitablement le nom de Kafka qui vient à l'esprit pour Eraserhead. Vous aimez son oeuvre?" David Lynch "- Oui. Le seul artiste dont... Lire la critique de Eraserhead

17 1
Avatar Hey_Blondin
9
Hey_Blondin ·