Narquois trafiquant

Avis sur Escobar

Avatar 6nezfil
Critique publiée par le

Le plus étonnant dans Escobar n'est pas l'enchaînement des péripéties qui amènent à la chute du narquois trafiquant, l'histoire est globalement connue et contée de manière relativement insipide, mais plutôt le nom du réalisateur, Fernando Leon de Aranoa, le madrilène s'étant plutôt illustré jusqu'à maintenant par des films sociaux pas désagréables du tout (Les lundis au soleil, Princesas). On ne sait si le parcours d'Escobar était pour lui inspirant, on présume davantage que faire tourner Pénélope Cruz et Javier Bardem était davantage excitant. Las, pour la première, hormis ses incessants changements de toilette et sa voix off, très démonstrative qui se superpose aux images, elle n'est guère emballante, bel et bien mangée par son compagnon, assez monstrueux il faut l'avouer et impressionnant. Reste que l'alchimie entre les deux acteurs n'est pas une évidence. Comme la mise en scène est purement illustrative et le récit pas vraiment passionnant, on peut toujours s'amuser à relever tous les jurons ou mots tendres prononcés en espagnol puisque, pour le reste, le film est en anglais qui est, comme on le sait, la langue des colombiens (soupir). Avec ses personnages secondaires sans étoffe (les américains), le film se consacre exclusivement au portrait d'Escobar qui aurait pu avoir un intérêt s'il y avait l'esquisse d'un point de vue ou un regard moins superficiel sur son "activité" sociale ou son organisation économique. Mais non, rien de tout cela, on retiendra surtout le ventre proéminent de Javier Bardem. A moins qu'on ne retienne rien du tout.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1249 fois
6 apprécient · 1 n'apprécie pas

6nezfil a ajouté ce film à 1 liste Escobar

  • Films
    Affiche L'Échappée belle

    Au fil(m) de 2018

    Films sortis en 2018 et vus en salles, voire en DVD ou VOD. Mes dix préférés de l'année : Leto, 3 Bilboards, Call me by your...

Autres actions de 6nezfil Escobar