Affiche Escrocs mais pas trop

Critiques de Escrocs mais pas trop

Film de (2000)

  • 1
  • 2

Woody en fait trop

Escrocs mais pas trop est un film sur l'intégration d'un groupe d'individus et plus particulièrement d'un couple issu de la classe moyenne dans le monde de la richesse et de la bourgeoisie. Pitch intéressant en somme, mais le film présente de gros défauts. Personnellement j'ai assez vite constaté que le rôle tenu par le réalisateur lui-même ne lui convenait pas du tout, et c'est pas son jeu... Lire la critique de Escrocs mais pas trop

11
Avatar Furtis
4
Furtis ·

Quand Woody change de disque

Au début des années 2000, beaucoup s’accordent à dire que Woody ne sait faire que du Woody, c’est-à-dire mettre en scène un intellectuel newyorkais, juif, terrifié par la mort et en perpétuelle quête de réponses existentielles. Woody prend alors le public à revers (on est encore loin du tour d’Europe, initié en 2004 avec "Match Point"), en incarnant un petit escroc raté, ex-taulard et fier du... Lire la critique de Escrocs mais pas trop

9
Avatar AlexLeFieutard
7
AlexLeFieutard ·

Take a hike !

A mes yeux, les meilleurs Woody Allen sont ceux où il joue. Certes, les personnages qu'il incarne se ressemblent tous : leur bêtise, leur bégaiement, leur dhiarrée verbale... et pourtant, je ne m'en lasse pas ! Le film est divisé en deux parties, un début focalisé sur des escrocs à la petite semaine tous plus idiots les uns que les autres, avec du comique de répétition et de situation à gogo.... Lire l'avis à propos de Escrocs mais pas trop

5
Avatar Monsieur LeProf
8
Monsieur LeProf ·

bizarre...

Ca démarre pas mal.... on sent la petite comédie légère, la fable un peu loufoque, je souris même parfois (en particulier grâce aux jeux de quelques acteurs) et puis le film s'enlise. L'histoire n'en finit pas et après une heure, je commence à trouver le temps long. Décidément je ne suis pas fan de Woody Allen je crois. Lire la critique de Escrocs mais pas trop

5 1
Avatar Guitsby
5
Guitsby ·

Critique de Escrocs mais pas trop par Alligator

Et un Allen raté pour la 3, un! Il est difficile de parler de nullité quand il s'agit de Woody Allen. Les gens n'osent pas s'attaquer au sacro-saint réalisateur new-yorkais. J'endosse volontiers le tablier d'équarisseur allenien, vu que le scénario propret sur le papier devient vite indigeste à regarder. Ullman me fait penser à ma tante, c'est dire! Allen hystérique quémande les ennuis et les... Lire la critique de Escrocs mais pas trop

3 1
Avatar Alligator
3
Alligator ·

Critique de Escrocs mais pas trop par DanielOceanAndCo

Comédie typique de son cinéma, "Escrocs mais pas trop" de Woody Allen est une fantaisie au point de départ absolument jubilatoire et que le maître exploite à merveille, du moins dans sa première demi-heure. Puis le film prend une nouvelle direction, certes très drôle, mais qui s'avère moins intéressante que le début. Ne boudons pas notre plaisir pour autant, surtout que Woody Allen est... Lire la critique de Escrocs mais pas trop

Avatar DanielOceanAndCo
6
DanielOceanAndCo ·

Petite erreur de parcours...

L'histoire de cette bande de losers devenant riches comme Crésus aurait pu être hilarante si la deuxième moitié du film n'était pas aussi inintéressante. Partant comme une grosse farce, avec ce casse foireux d'une banque et dont la pâtisserie au-dessus créée pour faire diversion devient plus bénéfique que le casse lui-même, était une bonne idée mais lorsque nos héros bêtes comme des balais... Lire l'avis à propos de Escrocs mais pas trop

Avatar MalevolentReviews
4
MalevolentReviews ·

Drôle mais un peu puant.

Woody Allen effectue ici un retour en arrière, retour à l'époque des comédies un peu loufoques comme Prend l'oseille et tire-toi. À l'encontre de son image habituelle, il y tient le rôle d'un petit escroc minable, Ray, sans aucune culture et anti intello au possible ! Le film, dont le titre est très mal traduit en français, le titre anglais signifie plutôt « escrocs à la petite semaine »,... Lire la critique de Escrocs mais pas trop

Avatar Jean-Mariage
5
Jean-Mariage ·

Critique de Escrocs mais pas trop par CVOR

Sorti en 2000, "Escroc, mais pas trop" est écrit par Elaine May à qui l'on doit "Le ciel peut attendre". Réaliser par Woody Allen cette comédie sur fond de cambriolages se trouve être un détonnant spectacle aussi brillant que désopilant. Dialogues et scènes plombées de gags burlesques viennent satisfaire notre appétit d'humour de qualité. L'an 2000 semble être un très bon cru pour... Lire l'avis à propos de Escrocs mais pas trop

Avatar CVOR
7
CVOR ·

Critique de Escrocs mais pas trop par FrankyFockers

En voilà un que je réhabilite totalement et ça fait du bien. J'avais souffert en salle et bizarrement je croyais mon souvenir que le casse raté durait tout le long du film mais pas du tout, en fait, c'est uniquement la première demi heure. Et ce qui arrive ensuite est ce qu'il y a de plus délicieux, ce changement de paradigme, qui est un peu celui des Tuche, l'histoire de ploucs transbahutés... Lire la critique de Escrocs mais pas trop

Avatar FrankyFockers
6
FrankyFockers ·
  • 1
  • 2