Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Des Hommes et Une Femme

Avis sur Et (beaucoup) plus si affinités

Avatar Yanis Souillard
Critique publiée par le

A la question si il y a une vie après la saga Harry Potter en ce qui concerne le jeune comédien Daniel Radcliffe, la réponse semble être positive et assez enthousiaste. Loin du personnage figé d’Harry Potter qui voit le personnage d’Hermione Granger lui échapper, les rôles campés par ce comédien semblent aller dans le même sens. Après l’intéressant La Dame en noir (2012) marquant la résurrection de la défunte Hammer Film Productions marquée et le très réussi Horns d’Alexandre Aja sorti en salles au début du mois, Et (beaucoup) plus si affinités témoignent que le cinéma indépendant est la terre promise à ce jeune comédien qui a pu acquérir une réelle indépendance financière pour trouver des personnages sombres en quête de sa moitié. Cette nouvelle comédie semble donc témoigner que Daniel Radcliffe recherche plus des films lui permettant de s’exprimer que d’exploiter de manière purement lucrative l’héritage d’Harry Potter et cela quitte à perdre une partie de son public pré pubère pour la majorité. Les choix très judicieux de carrière témoignent une nouvelle fois que ce comédien semble avoir une direction de carrière des plus intéressantes.

Le nouveau film de Michael Dowse (Une soirée d'enfer (2011), Fight Games (2012)) réalisateur de vidéoclips reposant sur un scénario d’Elan Mastai ((Alone in the Dark (2005), The Samaritan (2012)) semble montrer une volonté de revenir à l’ambiance des comédies romantiques des années 80. Avec Et (Beaucoup) plus si affinités raconte une histoire que beaucoup de spectateurs auront certainement déjà vécu. Tomber amoureux de quelqu'un déjà en couple et tenter malgré tout de profiter des moments qu'il ou elle pourrait vous accorder en espérant un jour devenir l'élu de son cœur. C'est le cas de Wallace (Daniel Radcliffe) qui au début voudrait refuser de jouer à ce jeu dangereux avec la charmante Chantry (Zoe Kazan) avec laquelle il partage tellement d'affinités qu'elle semble être totalement faite pour lui. A peine un mois après avoir joué un amoureux dont la petite amie a été assassiné dans Horns, Daniel Radcliffe reste dans le registre amoureux mais d'un tout autre genre. Là où le film d'Alexandre Aja était avant tout un thriller horrifique, nous sommes ici dans la comédie romantique pur jus. Une première pour l'acteur connu pour son rôle d'Harry Potter qui prouve aux incrédules qu'il peut se montrer réellement drôle et touchant. Des qualités que l'on avait facilement détecter déjà dans les huits films de la saga de J.K Rowling. Pour Zoe Kazan, ce rôle de sorte d'idéal féminin rappellera beaucoup celui qu'elle tenait dans Elle S'appelle Ruby. Pas des plus sexy, la comédienne sait cependant se montrer absolument craquante encore une fois dans ce nouveau film. Pétillante et pleine de fantaisie, elle a tout pour faire succomber n'importe quel âme un peu sensible. Tout le contraire de son petit ami Ben joué par Rafe Spall qui parait forcement vide et inintéressant lorsque l'on prend le point de vue de Wallace mais qui est en réalité vraiment drôle. Déjà à l'affiche de Mariage A L'Anglaise, l'acteur semble être abonnés aux rôles de couple en crise. C'est souvent imprévisible et drôle en somme. Réellement, le long-métrage de Michael Dowse est une belle petite surprise dans son genre, un résultat sympathique et divertissant. Un très beau film auquel les amateurs ne résisteront pas !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 311 fois
4 apprécient

Autres actions de Yanis Souillard Et (beaucoup) plus si affinités