Affiche ...Et pour quelques dollars de plus

Critiques de ...Et pour quelques dollars de plus

Film de (1965)

Tensions, surprises et explosions de violence

Un an à suffit à Sergio Leone pour tirer les leçons de Pour une poignée de dollars, le prototype imparfait mais révolutionnaire du renouveau du western. Clint manquait d’opposition. Seul, L’homme sans nom semait la zizanie entre deux bandes rivales. Manco conserve son poncho, assume son... Lire l'avis à propos de ...Et pour quelques dollars de plus

23 5
Avatar Step de Boisse
9
Step de Boisse ·

Le Manchot, le Colonel et l'Indien

Et pour quelques dollars de plus est l'un de mes films favoris, et probablement l'un des plus grands chefs d'œuvre du duo Leone/Morricone. Dès le départ l'ambiance est posée : Lee Van Cleef s'amuse avec son pistolet/fusil à longue portée, Clint Eastwood mâchouille son cigarillo en lâchant quelques phrases par-ci par-là, et Sergio Leone multiplie les gros plans sans toutefois abuser du zoom... Lire la critique de ...Et pour quelques dollars de plus

64 20
Avatar chtimixeur
9
chtimixeur ·

Clint n'est plus seul. Lee arrive. Par le train. Et il fait une sale gueule.

[A prononcer en anglais] "- 16... 17... 22... *Clint fronce les sourcils, dubitatif. 22 ? ... *BANG !!! ... 27. - Any trouble Boy ? - No, Old Man. I thought I was having trouble with my adding. *Crachat et léger hochement de tête satisfait. It's all right now." ... Et Pour Quelques Dollars de Plus sublime les maigres défauts ou manques de Pour Une Poignée de Dollars, réalisé 2 ans... Lire l'avis à propos de ...Et pour quelques dollars de plus

59 8
Avatar Taurusel
9
Taurusel ·

Kinski fout là celui là?

Avant de voir Yojimbo auquel Leone fait référence dans son Fistful of Dollars tout en le taxant de film moyen, il fallait que j’enchaine afin de tenter de saisir un peu de la substance de cette trilogie du dollars que tout le monde sauf son réalisateur qualifie de la sorte. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’entre les deux films, dont la continuité tient plus de la symbolique que de la... Lire la critique de ...Et pour quelques dollars de plus

54 13
Avatar real_folk_blues
7
real_folk_blues ·

Sixty-Seconds To What

Sergio Leone grandit Viale Glorioso, à Rome, dans les années 30. À l'âge de 19 ans, il écrit son premier scénario, une histoire de rite de passage autobiographique auquel il donne le nom de la rue de son enfance. Au milieu des années 60, après « Pour une poignée de dollars », il envisage d'en faire son prochain film. Une œuvre personnelle, avec des bambins partout, sa fresque serait sombre et... Lire l'avis à propos de ...Et pour quelques dollars de plus

64 3
Avatar DjeeVanCleef
8
DjeeVanCleef ·

Monco

...Et pour quelques dollars de plus confirme mes impressions de jeunesse, dans cette trilogie du Dollars, Sergio Leone fait mieux à chaque nouvel essai, garde son style si unique mais va plus loin, frappe plus fort et vise toujours juste. Dès les premières savoureuses minutes du récit, on retrouve ce qui faisait déjà la force de Pour une poignée de Dollars, que ce... Lire la critique de ...Et pour quelques dollars de plus

38 2
Avatar Docteur_Jivago
9
Docteur_Jivago ·

"Là où la vie n'avait pas de valeur, la mort, parfois, avait son prix."

Cette introduction donne le ton dès les premiers instants du film. Et pour quelques dollars de plus garde en trame de fond l'univers impitoyable de Pour une poignée de dollars, premier volet de la trilogie du dollar réalisée par Sergio Leone. On y retrouve Clint Eastwood troquant son rôle d'informateur manipulateur pour celui du Manchot, chasseur de prime de sa profession. Le Manchot est sur les... Lire l'avis à propos de ...Et pour quelques dollars de plus

28 2
Avatar Vincent_Ruozzi
9
Vincent_Ruozzi ·

Eastwood, ce héros

Après avoir adoré le premier film de la trilogie du dollar "Pour une poignée de dollars" et ayant découvert (et aussi adoré) "Le bon, la brute et le truand" quelques mois plus tôt, la rencontre avec "...Et pour quelques dollars de plus" devait se faire sans trop de soucis. De plus, j'en entendais beaucoup de bien, de ce deuxième volet de la trilogie, on disait même dans mon entourage que... Lire la critique de ...Et pour quelques dollars de plus

28 2
Avatar Deen
9
Deen ·

Pour une montre à musique...!

Deux chasseurs de prime recherchent le même criminel:l'indien.Ils vont s'associer....! Un an après le succès surprise de "Pour une poignée de dollars" Sergio Leone remet le couvert en faisant appel à une partie des personnalités qui ont fait ce succès à savoir Ennio Morricone,Clint Eastwood et Gian Maria Volonte. Mais cette fois Clint Eastwood ne sera pas le seul héros puisque Leone rajoute... Lire la critique de ...Et pour quelques dollars de plus

7 2
Avatar cinemusic
10
cinemusic ·

Life had no value

Deux chasseurs de prime concurrents, un bon prix sur la tête d'un criminel et de ses acolytes, une banque à piller, et pas mal de dollars à se partager, ou pas... Comme d'habitude avec Sergio Leone, on a là un très bon film, certes moins célèbre et un peu moins réussi que Le bon, la brute et le truand, mais quand même pas mal du tout. Du tout bon avec une belle brochette d'acteurs, dont le... Lire l'avis à propos de ...Et pour quelques dollars de plus

20 1
Avatar socrate
8
socrate ·