Affiche Et puis nous danserons

Critiques de Et puis nous danserons

Film de (2019)

  • 1
  • 2

Au-delà de la romance LGBT

Tous les ingrédients sont là pour parfaire l'inéluctable histoire de l'amour impossible : la Géorgie comme summum d'un traditionalisme liberticide, la danse comme discipline asexuée visant à étouffer toute passion naissante, la pression de ses pairs virant presque à l'anéantissement de toute intimité... Mais au-delà du portrait presque anthropologique que tisse Levan Akin de la jeunesse... Lire l'avis à propos de Et puis nous danserons

17
Avatar LouiseRossignol
9
LouiseRossignol ·

Danser sur les braises de l’intolérance

A priori la danse folklorique géorgienne et la discipline de fer qu’impose un maître intransigeant à l’un de ses meilleurs adeptes ne sont pas de nature à provoquer un fol enthousiasme. C’est sans compter sur le talent de Levan Atkin, réalisateur suédois d’origine géorgienne, qui nous interpelle grandement avec son troisième long métrage, Et puis nous danserons, récit d’une... Lire la critique de Et puis nous danserons

12 2
Avatar Kalopani
6
Kalopani ·

Danse avec les tsars

C’est quand il a vu les violentes images de la Gay Pride à Tbilissi (Géorgie) en 2013, où une cinquantaine de jeunes défilant courageusement pour leurs droits a été attaquée par une foule chauffée à blanc par l’église orthodoxe, que Levan Akin a ressenti le besoin d’évoquer l’homosexualité dans ce pays où il a ses racines. Pour cela, il a pris comme base scénaristique la danse folklorique... Lire la critique de Et puis nous danserons

5
Avatar mymp
7
mymp ·

Danser pour vivre

Présentation Merab (Levan Gelbakhiani) est un jeune danseur de danse traditionnelle géorgienne de l’Ensemble National Géorgien à Tbilissi. Depuis ses 12 ans, il s’entraîne avec Mary (Ana Javakishvili), sa partenaire et amie d’enfance qu’il considère désormais comme sa petite amie. Du moins jusqu’à l’arrivée, en cours d’année, d’Irakli (Bachi Valishvili), un jeune homme dont tous... Lire la critique de Et puis nous danserons

1
Avatar Roland Comte
8
Roland Comte ·

Critique de Et puis nous danserons par emberthing

Critique originale sur Le Mag du Ciné Alors que la danse était déjà à l’honneur l’an dernier avec Lara dans Girl et les danseurs de Climax, c’est un film suédois en Quinzaine des Réalisateurs qui s’empare du domaine cette année. En compétition... Lire la critique de Et puis nous danserons

3
Avatar emberthing
6
emberthing ·

Critique de Et puis nous danserons par BasileBordas

Tel un chorégraphe, Levan Akin fait jaillir de ses deux acteurs principaux une tension autant érotique qu’électrique et nous embarque pour une valse d’émotions qui, par petits pas, parvient à nous toucher au coeur jusqu’à son bouquet final bouleversant. Lire l'avis à propos de Et puis nous danserons

1
Avatar BasileBordas
9
BasileBordas ·

Critique de Et puis nous danserons par HenriMesquidaJr

Un film beau et sensible et intéressant d’un point de vue géo-socio-culturel puisque l’intrigue se passe dans une compagnie de danse traditionnelle en Géorgie. Il nous permet de voir à la loupe le mode de vie géorgien dans une famille traditionnelle et unie, la précarité qui n’empêche pas le bonheur de ces jeunes passionnés par leur art et avec l’envie de réussir, les traditions et coutumes... Lire la critique de Et puis nous danserons

Avatar HenriMesquidaJr
8
HenriMesquidaJr ·

Critique de Et puis nous danserons par Jihel

Dès le début du film, dans l'école du Ballet national de Géorgie, deux regards se croisent, se touchent pourrait-on dire. Merab est en effet frappé par l'irruption du nouvel élève Irakli, sûr de lui, séducteur, souriant, gai (gay ? les autres le trouvent en effet bizarre). A la faveur des répétitions, des soirée, les deux hommes se jaugent, s'attirent, se rapprochent peu à peu. La danse... Lire la critique de Et puis nous danserons

Avatar Jihel
8
Jihel ·

Critique de Et puis nous danserons par Sybille Guerriero

Présenté à la Quinzaine des Réalisateurs au Festival de Cannes de cette année, Et puis nous danserons est un film qui, comme son titre l'indique, s'intéresse à la danse et plus précisément aux danses traditionnelles de Géorgie. Avec ce film, le réalisateur né en Suède a souhaité renouer avec ses origines géorgiennes. C'était aussi un moyen de parler de danse, lui qui avait été... Lire la critique de Et puis nous danserons

Avatar Sybille Guerriero
7
Sybille Guerriero ·

Une affaire de virilité

Réalisé par un cinéaste suédois, Levan Akin, né de parents géorgiens émigrés, Et puis nous danserons est un film attachant sur le quotidien difficile de jeunes gens qui ont rejoint le Ballet national géorgien. Une discipline de fer et un engagement collectif qui unissent ces danseurs qui retrouvent la vraie vie au dehors avec les difficultés financières et l'envie de partir sous des cieux... Lire la critique de Et puis nous danserons

Avatar 6nezfil
6
6nezfil ·
  • 1
  • 2