Affiche Eternal Sunshine of the Spotless Mind

Critiques de Eternal Sunshine of the Spotless Mind

Film de (2004)

Eternal Sunshine of the Spotless Mindfuck

Ignorant tout de Eternal Sunshine of the Spotless Mind, j'avais toujours pris ce film pour une comédie romantique somme toute banale. Cependant, alerté par sa surprenante haute moyenne sur SC, je me suis dit qu'il devait quand même y avoir un truc, autre que son duo d'acteurs principaux exceptionnel. Après visionnage, effectivement, il y avait bel et bien un truc. Le truc, c'est que c'est pas... Lire la critique de Eternal Sunshine of the Spotless Mind

17 2
Avatar Boba
8
Boba ·

Oh my darling Clementine | Dreadful sorry Clementine *

Joel dit juste "Ok". L'un des plus beaux que j'ai pu voir sur écran. Tout en retenue, avec quelques tics du visage symptomatiques chez Jim Carrey. Ces derniers mots, la façon de les dire, la sincérité folle dont ils font preuve, qui résument tout le film, sont merveilleux. Rires, larmes s'entremêlent. Juste pour un "Ok". La façon dont Joel arrive à prononcer ce simple mot est l'apothéose de ce... Lire l'avis à propos de Eternal Sunshine of the Spotless Mind

11 2
Avatar Flavien M
8
Flavien M ·

Si un jour j'ai aimé

Affronter la réalité ou le rêve. Vivre le moment présent ou se réfugier dans ses souvenirs. Tout la vie humaine peut être résumée en cette polarité troublante. C'est ce qui nous distingue du reste des vivants, condamnés à la lumière crue de l'instant, vite assombri, vite oublié. Nous sommes riches d'une interminable fiction que nous croyons être notre vie. Que serions-nous sans cela ? Je chéris... Lire l'avis à propos de Eternal Sunshine of the Spotless Mind

11 2
Avatar Amrit
8
Amrit ·

Critique de Eternal Sunshine of the Spotless Mind par Ferdinand

je n'ai pas aimé l'hésitation que j'ai eue à le mettre dans mon top 10, hésitation causée par l'aura un peu neuneu-simplette qui est venue envelopper le film après l'accueil (BISOUS ALEXIS) enthousiaste et chaleureux de sa sortie immédiate. Parce que ce film est tout sauf neuneu : il fera pleurer les plus sensibles d'entre nous (bonsoir) mais il part d'un concept de départ original -... Lire la critique de Eternal Sunshine of the Spotless Mind

14 3
Avatar Ferdinand
9
Ferdinand ·

Rêvera bien, qui rêvera le dernier

(NO SPOILER) Magnifique film. Mélange des genres romantiques à celui de la science fiction, notre Michel Gondry national nous offre un film sans pareil par l'originalité de son scénario qui sera d'ailleurs oscarisé en 2004. Une histoire d'amour banale entre un Jim Carrey émouvant (le croire bon acteur que dans des comédies serait une grosse faute de jugement) et une Kate Winslet sublime, qui... Lire la critique de Eternal Sunshine of the Spotless Mind

7
Avatar Nathan56
10
Nathan56 ·

Plaisir coupable

A chaud, juste après avoir regardé le film pour la première fois et en ré-écoutant la BO pour rester dedans. Le scénario est sympa, les effets bien réalisés et sans superflu, je trouve les scènes poétiques et bien choisies (enfance, rencontre, moments de complicité ou disputes...). Le duo Carrey/Winslet fonctionne bien, et décidemment qu'elle est belle même avec les cheveux bleus ou verts. Mais... Lire l'avis à propos de Eternal Sunshine of the Spotless Mind

9 2
Avatar Pi Cube
8
Pi Cube ·

Le ressouvenir

"Celui qui veut seulement espérer est lâche. Celui qui veut seulement se ressouvenir est voluptueux. Mais celui qui veut la Reprise est viril" disait Kierkegaard. Ainsi, ce film est à première vue voluptueux, la mémoire se perd et se rattrape, pas un jour passe sans que le ressouvenir de l'amour-passion des premiers jours se fassent désirer, pas un seul des plus sombres songes éteindra... Lire la critique de Eternal Sunshine of the Spotless Mind

4
Avatar Gaspard Izmaïlov
9
Gaspard Izmaïlov ·

Critique de Eternal Sunshine of the Spotless Mind par BibliOrnitho

Joel se réveille bien difficilement. Un matin « sans » comme on en connait tous un jour ou l’autre. Sur le quai de la gare, il cède à une pulsion qui n’est pas dans ses habitudes : il fera l’école buissonnière et ira passer la journée sur la côte à Montauk. Sur la plage, il fera la connaissance de Clémentine. Joel est un timide pathologique. Aucune confiance en lui. Aucun amour propre.... Lire la critique de Eternal Sunshine of the Spotless Mind

6
Avatar BibliOrnitho
9
BibliOrnitho ·

En attendant Frank or Francis

Michel Gondry s'affiche comme une valeur sûre du cinéma US. Personnellement je n'ai pas aimé sa production au delà de la science des rêves. Son dernier film, The we and th I, a d'ailleurs l'air un peu trop mou, et trop social, mais bon je me base là sur une bande annonce. Eternal Sunshine est un film que j'apprécie beaucoup, mais que je ne considère pas pour autant parfait. Au point de vu... Lire la critique de Eternal Sunshine of the Spotless Mind

8 1
Avatar Fatpooper
8
Fatpooper ·

De toute beauté

Ce film, ça fait quatre ans que j'entends tout le monde en parler. Généralement, les gens de mon entourage le désignent de deux manières, soit en tant que chef-d'œuvre, soit comme un film un peu trop surcôté, mais pas trop mal. Dans les deux cas, ça allait pas me faire de mal de le regarder, surtout que tous mes éclaireurs Senscritique lui avaient mis plus de 7. J'avais inconsciemment prévu... Lire l'avis à propos de Eternal Sunshine of the Spotless Mind

5
Avatar Sytarie
9
Sytarie ·