Pourquoi je tombe amoureux chaque fois que je regarde ce film ?

Avis sur Eternal Sunshine of the Spotless Mind

Avatar Sullyv4n
Critique publiée par le

Aujourd'hui, je m'apprête à faire la critique, ou plutôt l'éloge, du film le plus magnifique qu'il m'ait été donné de voir.

Installez-vous confortablement, je pense en avoir pour un bout de temps pour exprimer ce que je ressens quand je vois ce film.

Étant un grand fan de Jim Carrey je discutais du grand homme avec des éclaireurs, lorsque l'on me dit "Ah il faut que tu vois Eternal sunshine of the spotless mind c'est génial !", il me semble que c'était Nez-Cassé qui m'en a parlé la première, et puis le temps passe (pas encore vu), je fais la connaissance de SmileShaw qui se révèle folle de Jim également (ce que je comprends tout à fait) et elle me dit des choses similaires à propos du film. Bon je me dis qu'il faut vraiment que je vois ce film au plus vite, ça ne peut être que bien !
Un petit tour à Easy cash où je suis très bien accueilli : "Salut Sully comment tu vas ? Un p'tit café ? On a pleins de nouveautés si tu veux jeter un œil ;-) Tu sais que c'est toi qui paye les études de mes enfants ?"
Bref, je trouve la perle et pour 3 euros j'ai pu m'offrir un film que je n'avais jamais vu, mais dont j'avais bon espoir qu'il prenne une place dans mon cœur...
Je rentre chez moi, je m'installe et me prépare à recevoir la claque, tout en espérant en même temps ne pas être déçu, je lance le film et là...

Après seulement une minute de film j'ai compris que j'allais aimer, et après l'introduction de dix minutes, j'ai su que j'étais devant un film génial...
Je ne vais pas vous raconter minute par minute le film mais disons qu'en arrivant au générique de fin j'avais les joues trempées et j'ai poussé un petit "Ouah!", je me suis d'ailleurs remis le début, je n'avais pas envie de repartir de ce film magique...
Je me suis promis de le revoir dans la semaine et c'est ce que j'ai fait, il me fallait un deuxième visionnage rapidement, j'étais tombé sous les charmes de ce long métrage, il faut dire qu'il en a tellement : entre le casting parfait, la réalisation dont il n'y a rien à redire, le montage, la musique etc, etc...
Et le scénario dans tout ça ?
C'est un des meilleurs point du film, récompensé par l'oscar du scénario original en 2005, il a bien mérité son titre.

Le scénario est très abouti, il est atypique, moi qui avait peur de tomber dans une espèce d'histoire à l'eau de rose, j'ai été bien surpris ! Le film est à l'opposé de ça et mêle également science-fiction ce qui n'est pas pour me déplaire.
La société Lacuna Inc a trouvé le moyen d'effacer "la personne qui a été aimé" de la mémoire de personnes consentantes. Clémentine (Kate Winslet) s'est fait effacer Joël (Jim Carrey) de sa tête et alors qu'il s'inquiète et cherche conseil à des amis, son ami lui montre un papier expliquant que Clémentine l'a effacé de sa mémoire et qu'il ne faut jamais plus évoquer leur histoire. Joël fou de désespoir se rend dans les locaux de Lacuna Inc pour avoir une explication et décide précipitamment de faire la même chose. C'est à partir de là que ça devient encore plus intéressant, lorsque commence "l'effacement", Joël se rend compte de ce qu'il est en train de perdre, ses précieux souvenirs de l'être aimé qui s'évaporent, lui font regretter sa décision...
Je m'arrêterai là pour pas trop dévoiler, au cas où des personnes ne l'auraient pas vu, je vous sommes de le regarder au plus vite !
Ce que j'apprécie également c'est la non-linéarité du film, il mélange présent, futur et passé et malgré ce qu'on pourrait penser il n'y a aucune difficulté à le comprendre du premier coup. Ce qui fait surtout la force du film ce sont ces acteurs géniaux.

Oh my darling, Oh my darling
Oh my darling, Clémentine.

La performance des acteurs est vraiment exceptionnelle, même si tout les honneurs vont à Jim Carrey et Kate Winslet, ils portent superbement le film.
Jim qui joue Joël, un homme un peu renfermé sur lui-même, un peu blasé de tout, à la recherche d'un brin de folie dans sa vie mais qui reste malgré tout assez taciturne. Et son brin de folie justement c'est Clémentine, cette fille est complétement extravertie, impulsive, elle a un caractère bien trempé et est très cash dans ses mots et ses actes. Tandis que lui a un physique assez passe-partout, elle, se fait remarquer par des changements de couleurs de cheveux intempestifs et originales: rouge pétant, bleu, vert, orange...
Le couple tire de ses différences leur amour, Clémentine à la recherche malgré tout de stabilité, qu'elle trouve chez Joël et lui-même en quête de piquant dans son quotidien trouve très bien son compte.
Le couple a ses hauts et ses bas, j'ai envie de dire comme dans tous les couples, ils se chamaillent, ne se supportent plus l'un l'autre, leurs différences leur posent problèmes à force et Joël ne supporte plus l'alcoolisme de sa dulcinée. C'est après une énième dispute que Clémentine décide de se faire effacer Joël, de manière assez soudaine car ils étaient "séparés" que depuis quelques jours, le laissant dans un profond désarroi.
Quant aux autres personnages du film, nous voyons un couple d'amis au début, représentant le petit couple bien sous tout rapport mais également bien monotone, l'ennui et la routine a bouffé leur quotidien.
Il y'a d'autres couples présents dans le film : Le patron de Lacuna Inc et sa femme dont le mariage bat de l'aile parce que le mari est amoureux de sa secrétaire, Mary.
Mary justement, joué par Kirsten Dunst est en couple avec un employé (Stan joué par le jeune Mark Ruffalo) mais ça se voit à des kilomètres qu'elle en pince pour son patron.
On apprendra après qu'ils ont eu une histoire ensemble et qu'elle a demandé à subir l'effacement pour ne plus souffrir de cette situation.
Il y'a également Patrick, interprété par Elijah Wood, lui s'est épris de Clémentine lors de l'effacement de mémoire de cette dernière, il lui a même piqué une culotte, il est un peu barré sur les bords... Ils se mettent ensemble et Clémentine ne le supporte plus au bout de peu de temps, alors que lui est fou d'un amour pathétique envers elle.
Enfin bref, vous l'aurez compris, l'amour, le couple parfait n'existe pas dans ce film, à moins que...

Je peux mourir maintenant, Clem,
Je connais le bonheur,
Je n’avais encore jamais éprouvé ça,
Je suis tout à fait là où j’ai envie d’être.

Un mot sur la réalisation, je la trouve vraiment réussie, le film est beau et plaisant à regarder, il n'y a pas trop de chichis mais c'est justement là que c'est bien je trouve, j'aime qu'il y ait par moment un brouillard qui flotte, de même ces passages à la plage (Montauk superbe lieu pour une première rencontre) font vraiment plaisir à voir avec la neige sur le sable, un couple hors-norme qui vit hors-saison...
La musique quant à elle, est superbe, mention très bien pour celle ci et celle là qui sont des plus touchantes.

Vous qui dans les langueurs d'un esprit monastique,
Ignorez de l'amour, l'empire tyrannique,
Que vos coeurs sont heureux puisqu'ils sont insensibles.
Tous vos jours sereins, toutes vos nuits paisibles.

Ce que je retiens du film en vérité, c'est qu'on ne peut lutter contre l'amour, toutes les technologies ne changeront rien si notre cœur bat pour quelqu'un alors l'amour trouve toujours son chemin, on le voit pour Joël qui regrette sa décision de se faire effacer Clémentine et lutte de toutes ses forces pour la conserver en lui, on le voit pour Clémentine encore plus malheureuse après l'effacement de Joël, le cherchant sans le savoir à Montauk, également pour le patron et sa secrétaire, ces deux là s'aiment et la situation ne s'y prêtent guère, mais rien n'y fait leur attirance revient malgré l'opération subie pour Mary.
J'aime cet aspect du film, il rend hommage à tous les couples qui s'aiment d'un amour qui n'a pas de limite, c'est un symbole d'espoir également...
Je dirais aussi que le fait d'avoir un passif douloureux en amour peut grandement contribuer à apprécier ce film, je dirais que je l'ai regardé au moment propice ce qui a forcément affecté mon regard sur le film et mon appréciation, le film m'a touché à un point pas possible mais j'aime ça, j'en redemande même, il me parle comme jamais un film ne m'avait parlé et c'est pourquoi il fait parti à jamais de mes coups de cœur cinématographiques.

Meet me in Montauk...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 347 fois
31 apprécient

Sullyv4n a ajouté ce film à 16 listes Eternal Sunshine of the Spotless Mind

Autres actions de Sullyv4n Eternal Sunshine of the Spotless Mind